Samedi 14 décembre 2019

L’île Seguin se cherche une enveloppe

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 14 mai 2004 - 143 mots

BOULOGNE - Selon le calendrier prévu, le permis de construire pour la Fondation Pinault devrait être remis en juin, et le bâtiment, conçu par Tadao Andao, devrait ouvrir ses portes en 2007.

Mais, aussi prestigieux qu’il soit, ce chantier n’occupe qu’un quart de la surface de l’île Seguin. Afin de conserver la mémoire du site, marqué par l’activité des usines Renault (lesquelles sont actuellement en cours de destruction), la municipalité a entrepris l’édification d’un mur-enveloppe de onze mètres de haut courant le long des berges. Quatre équipes associant architectes, artistes et experts viennent d’être désignées pour concourir à l’édification de celui-ci. Sont en lice : Dominique Perrault (avec Daniel Buren), ARM architecture/Mathieu Poitevin-Patrick Reynaud (avec Stéphane Maupin et Jérôme Sans), Nicolas Michelin (avec Jan Kopp, Bertrand Segers et Antonio Gallego), Bernard Tschumi (avec Michel Crespin).
Le nom du lauréat sera connu en octobre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°193 du 14 mai 2004, avec le titre suivant : L’île Seguin se cherche une enveloppe

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque