Dimanche 25 octobre 2020

L’ex-Pinacothèque de Paris dans le collimateur de la justice

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 20 septembre 2017 - 69 mots

Paris. Selon l’hebdomadaire Challenge, le passif de la Pinacothèque, fermée en février 2016, serait de l’ordre de 10 millions d’euros.

Par ailleurs, le Parquet enquêterait sur des mouvements de fonds suspects sur les comptes de son fondateur Marc Restellini. « Si une enquête avait été ouverte, je veux croire et suis certain qu’elle aboutira à lever tout soupçon quant à ma probité et mon intégrité », a indiqué celui-ci au Journal.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°485 du 22 septembre 2017, avec le titre suivant : L’ex-Pinacothèque de Paris dans le collimateur de la justice

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque