Vendredi 4 décembre 2020

L’État, AGF et le Louvre

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 7 octobre 2005 - 159 mots

PARIS - Grâce au mécénat du groupe AGF, l’État a acquis pour le Louvre une sculpture de Claude Poirier (1656-1729) réalisée pour le domaine de Marly et qui se trouvait dans les jardins du château de Courances (Essonne).

Reconnue trésor national en 1983 et déclarée « œuvre présentant un intérêt majeur pour le patrimoine national » en 2004, la Nymphe sculptée dans du marbre a fait son entrée au Musée du Louvre dans la cour Marly. Elle avait été commandée à l’artiste en 1706 pour l’aménagement du parc et des bassins du domaine construit par Mansart pour Louis XIV. Cette opération est la première réalisée par le groupe AGF depuis les nouvelles dispositions fiscales en faveur du mécénat de 2002. L’occasion pour ce groupe de devenir partenaire du Musée du Louvre dans les trois années à venir. Il sera mécène de l’exposition consacrée à Ingres en 2006 et, l’année suivante, de la commande publique d’une œuvre contemporaine destinée à intégrer l’architecture du musée.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°222 du 7 octobre 2005, avec le titre suivant : L’État, AGF et le Louvre

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque