Mercredi 17 octobre 2018

L'essentiel de la quinzaine : Saint Jean-Baptiste restauré, extension de Roland-Garros, Soutiens à Enrico Lunghi, musée de l’Holocauste, site antique de Nimroud

Par Nathalie Eggs · Le Journal des Arts

Le 22 novembre 2016 - 641 mots

Saint Jean-Baptiste restauré
 PARIS - Après dix mois de restauration, conduite au Centre de recherche et de restauration des Musées de France (C2RMF), le Saint Jean-Baptiste de Léonard de Vinci a retrouvé le 9 novembre les cimaises du Louvre. La dernière intervention importante sur ce tableau remontait à 1802 ; une quinzaine de couches de vernis, noircies par le temps, plongeaient le chef-d’œuvre dans l’obscurité. Si la restauration de l’œuvre n’a pas révélé de découvertes ou de lacunes majeures, elle a permis de rétablir les jeux d’ombre et de lumière, particulièrement sur le visage.

Feu vert pour l’extension de Roland-Garros
 PARIS - Si le tribunal de grande instance (TGI) de Paris avait déjà autorisé la reprise des travaux d’extension du stade de Roland-Garros sur le site classé des Serres d’Auteuil le 18 octobre dernier, la juridiction a tranché le 10 novembre, sur le fond cette fois, en faveur de la Fédération française de tennis, qui porte le projet d’agrandissement du stade. Les héritiers de l’architecte du jardin des serres, Jean-Camille Formigé, qui estiment que le projet porte atteinte au droit moral de l’architecte, vont sans doute faire appel. Début 2017, le tribunal administratif se prononcera par ailleurs sur le permis de construire contesté par des associations.

Soutiens à Enrico Lunghi
LUXEMBOURG -
Le Centre Pompidou-Metz, la Fondation pour l’art contemporain Claudine et Jean-Marc Salomon, ou encore le Casino Luxembourg-Forum d’art contemporain, ont publiquement affiché leur soutien au directeur du Musée d’art moderne Grand-Duc Jean (Mudam) de Luxembourg, qui a démissionné le 28 octobre dernier suite à une altercation particulièrement médiatisée avec une journaliste de RTL Lëtzebuerg. Un groupe de 37 personnes, baptisé « comité de soutien à Enrico Lunghi », a par ailleurs lancé une pétition qui a reçu 1 381 signatures. Dans sa lettre de démission, Enrico Lunghi pointe des « atteintes ignobles et malhonnêtes portées à son honneur et à sa réputation. » Depuis son entrée en fonction en 2009, son « engagement pour introduire l’art contemporain international au Luxembourg s’est heurté trop souvent à des critiques et des pressions diverses et infondées » a-t-il estimé.

Une usine de Schindler devient musée de l’Holocauste
PRAGUE -
Récemment classée « monument culturel », une ancienne usine textile tchèque d’Oskar Schindler abritera un mémorial de l’Holocauste, a indiqué le 9 novembre le ministère tchèque de la Culture. Située à Brnenec, à 15 km de la ville natale d’Oskar Schindler (Svitavy), le site réhabilité devrait ouvrir en 2019. Pendant la Seconde Guerre mondiale, une partie de l’usine constituait une dépendance de l’ancien camp de concentration de Gross-Rosen, où Oskar Schindler (1908-1974) fit travailler des juifs pour leur éviter les camps d’extermination. En 1967, il a été honoré du titre de « Juste parmi les nations » par le Mémorial Yad Vashem, pour avoir sauvé quelque 1 200 juifs de cette façon.

Le site antique de Nimroud reconquis par les forces irakiennes
NIMROUD - Dans le cadre d’une offensive militaire lancée le 17 octobre par Bagdad et ses alliés pour reconquérir Mossoul, les forces irakiennes ont repris le 13 novembre le contrôle de la cité antique assyrienne de Nimroud, occupée par l’État islamique depuis 2014. Fondé au XIIIe siècle av. J.-C. et situé sur les bords du Tigre, à une trentaine de kilomètres au sud de Mossoul, le site a subi d’importantes destructions par les jihadistes dès 2015. Le palais Nord-Ouest d’Assournazirpal II (883-859 av. J.-C), ainsi que des bas-reliefs et statues ont ainsi été détruits de même que le temple de Nabû, du nom du dieu babylonien du Savoir, des Arts et de l’Écriture, vieux de 2 800 ans. Des images satellites plus récentes confirment que la ziggurat, édifice religieux mésopotamien à degrés construit par Assournazirpal II à l’apogée de la cité – alors appelée Kalkhu (ou Kalhu) – a été rasée entre la fin du mois d’août et le début du mois de septembre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°468 du 25 novembre 2016, avec le titre suivant : L'essentiel de la quinzaine : Saint Jean-Baptiste restauré, extension de Roland-Garros, Soutiens à Enrico Lunghi, musée de l’Holocauste, site antique de Nimroud

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque