Mardi 11 décembre 2018

L'essentiel de la quinzaine : mort d'Ousmane Sow, disparition de Sylvain Boyer, le marché de l’art français, un portrait restitué, le carnet de Van Gogh

Le Journal des Arts

Le 6 décembre 2016 - 458 mots

Ousmane Sow s’est éteint
PARIS - Connu pour ses sculptures monumentales de guerriers, l’artiste sénégalais Ousmane Sow est décédé le 1er décembre à l’âge de 81 ans. Les hommages ont été nombreux. Né en 1935 à Dakar, il n’était devenu artiste qu’à 50 ans, après une carrière de kinésithérapeute partagée entre la banlieue parisienne et le Sénégal. « Il n’y a pas de corps parfait, ça me donne la liberté de ne pas faire comme les Grecs, c’est-à-dire des sculptures bien calibrées, et ça, je l’ai acquis par mon métier de kinésithérapeute », avait-il dit un jour. En 2013, il avait été le premier Africain à intégrer l’Académie des beaux-arts en tant que membre associé étranger.

Nathalie Eggs
Disparition de Sylvain Boyer
AVIGNON - Sylvain Boyer, directeur du Musée Calvet-Musée des beaux-arts et d’archéologie d’Avignon entre 2005 et 2015, est décédé brutalement à l’âge de 52 ans. La Mairie d’Avignon n’ayant pas demandé le renouvellement de son détachement, il avait intégré le bureau des réseaux territoriaux de la sous-direction de la politique des musées au Service des musées de France en mars 2016.

Nathalie Eggs
Les députés veulent dynamiser le marché de l’art français
PARIS - Si le rapport d’information sur le marché de l’art des députés Michel Herbillon (LR) et Stéphane Travert (PS) ne produit pas de données nouvelles, son analyse du déclin et des forces et opportunités de la France est plus pragmatique que les nombreux rapports précédents. Il souligne ainsi que la fiscalité (désavantageuse ?) est plus de l’ordre du ressenti que de la réalité. Pourtant, parmi les 28 propositions, 9 utilisent le levier fiscal et 8 augmentent les aides de l’État. Bercy risque de ne pas apprécier. Il dit aussi tout haut ce que (presque) tout le monde pense tout bas : les institutions françaises devraient soutenir davantage les artistes français.

Jean-Christophe Castelain
La France restitue un portrait du XVIe siècle 
PARIS - Un portrait flamand du XVIe siècle attribué à l’école de Joos van Cleve, dont les époux Bromberg avaient été contraints de se défaire en 1938 alors qu’ils fuyaient les nazis, a été rendu à leurs petits-enfants. Récupéré par les Alliés et renvoyé en France, ce Portrait d’homme avait été déposé au Musée du Louvre en 1950 sous l’appellation « MNR (Musées Nationaux Récupération) 387 », puis transféré au Musée des beaux-arts de Chambéry en janvier 1960.
Nathalie Eggs
Querelle sur le carnet de Van Gogh
PARIS - Les éditions du Seuil ont qualifié de « dérobade » le refus du Musée Van Gogh d’Amsterdam de mener un débat public entre experts sur l’authenticité des dessins inédits attribués à Van Gogh publiés dans Vincent Van Gogh, le Brouillard d’Arles, Carnet retrouvé. Le jour même de la sortie du livre signé Bogomila Welsh-Ovcharov, le 15 novembre, le Musée néerlandais avait estimé que les dessins n’étaient que des « imitations ».
Nathalie Eggs
 

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°469 du 9 décembre 2016, avec le titre suivant : L'essentiel de la quinzaine : mort d'Ousmane Sow, disparition de Sylvain Boyer, le marché de l’art français, un portrait restitué, le carnet de Van Gogh

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque