Vendredi 19 octobre 2018

L'essentiel de la quinzaine : Montpellier lance le MOCO, Un nouvel exploitant pour la Géode, Marseille-Provence 2013, David Arendt quitte le Freeport Luxembourg, Vers la fin de la guerre froide, Le Musée des beaux-arts de Berne, L’électricien de Picasso

Par Nathalie Eggs · Le Journal des Arts

Le 3 janvier 2017 - 780 mots

Montpellier lance le MOCO
MONTPELLIER - Le maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, Philippe Saurel, a annoncé le 30 novembre 2016 la constitution d’un établissement public de coopération culturelle (EPCC), qui regroupera l’École supérieure des beaux-arts de Montpellier Méditerranée Métropole (dirigée par Philippe Reitz depuis 2011), la Panacée Centre de culture contemporaine (confiée à Nicolas Bourriaud depuis février 2016), et un futur centre d’art dans l’hôtel Montcalm, sous le nom de MOCO, pour Montpellier Contemporain. Les statuts du nouvel EPCC seront approuvés en juillet 2017.

Un nouvel exploitant pour la Géode

PARIS - L’établissement public Universcience, qui regroupe la Cité des Sciences et de l’Industrie et le Palais de la découverte, a lancé un appel à projets pour « réinventer » la Géode, la salle de cinéma à écran hémisphérique emblématique du Parc de la Villette. Depuis son inauguration en 1985, le lieu est exploité par une société d’économie mixte dont Universcience détient plus de 50 % et son contrat d’occupation du domaine public se termine fin 2017. Avec 3 millions d’euros de chiffre d’affaires par an et douze employés, la Géode est déficitaire depuis 2010 et enregistre une importante baisse de fréquentation. Le projet lauréat sera choisi avant la fin de 2017.

Marseille-Provence 2013 aura une suite en 2018
MARSEILLE - Cinq ans après Marseille-Provence 2013 (« MP 2013 ») capitale européenne de la Culture (et deux ans avant Manifesta en 2020), « MP 2018 » devrait voir le jour en février 2018 pour six mois, avec pour thème « Quel amour ! ». Portée par l’association « MPCulture », dont l’assemblée constitutive est fixée au 20 janvier prochain, la manifestation qui se veut transversale s’appuiera sur un réseau pluridisciplinaire. Treize opérateurs culturels du territoire sont membres du comité d’orientation artistique, soutenu par la Chambre de commerce et d’industrie Marseille-Méditerranée, des mécènes et des acteurs du monde économique. Le budget est estimé à 5,5 millions d’euros, financé pour moitié par des fonds privés. En marge de cette annonce, Christian Estrosi a exprimé le souhait de réaliser un fac-similé de la grotte Cosquer dans les calanques marseillaises, dans la Villa Méditerranée située sur l’esplanade du J4 à côté du MuCEM.

David Arendt quitte le Freeport Luxembourg
LUXEMBOURG - Le Groupe Natural Le Coultre Luxembourg et son directeur général David Arendt ont décidé d’un commun accord de mettre fin à leur collaboration le 31 décembre 2016. Dès sa création en bordure de la zone aéroportuaire du Findel (à Senningerberg) en septembre 2014, le Freeport Luxembourg a joué la carte de la transparence, mais son image a été ternie par les déboires judiciaires d’Yves Bouvier et Olivier Thomas (principaux actionnaires privés du port franc luxembourgeois).

Vers la fin de la guerre froide entre les États-Unis et la Russie
WASHINGTON - Le Sénat américain a adopté le 10 décembre 2016 une loi sur l’insaisissabilité des œuvres d’art prêtées aux États-Unis par des institutions étrangères dans le cadre d’une exposition. Cette disposition touche en premier lieu les prêts russes, gelés depuis 2010. La loi américaine, qui doit désormais être promulguée par Barack Obama, exclut toutefois de son champ d’application les œuvres spoliées entre 1933 et 1945 par les nazis ainsi que les œuvres saisies après 1900 par un gouvernement étranger contre les « membres d’un groupe déterminé ». En France, une telle loi existe depuis 1994.

Le Musée des beaux-arts de Berne, légataire universel de Gurlitt

BERLIN - La Cour d’appel de Munich a confirmé le 15 décembre 2016 la capacité à tester de Cornelius Gurlitt (décédé le 6 mai 2014), validant ainsi ses deux testaments qui désignaient le Musée des beaux-arts de Berne légataire universel de ses biens. Environ 1 500 œuvres d’art figurent dans ce legs, parmi lesquelles des œuvres « d’art dégénéré » saisies par les nazis dans les musées allemands et des œuvres soupçonnées d’avoir été spoliées. Uta Werner, la cousine de Gurlitt, avait contesté fin 2014 le testament rédigé en janvier 2014, alors que Gurlitt était placé sous tutelle en soumettant une expertise psychiatrique. En mars 2015, le tribunal administratif de Munich avait tranché en faveur du Musée des beaux-arts de Berne. Uta Werner n’exclut pas d’autres recours juridiques.

L’électricien de Picasso condamné en appel
AIX-EN-PROVENCE - Pierre Le Guennec, 78 ans, qui a travaillé comme électricien chez les Picasso dans les années 1970, a été condamné vendredi 16 décembre en appel à deux ans de prison avec sursis pour avoir dissimulé pendant plus de quarante ans 271 œuvres volées à l’artiste. Son épouse Danielle, 73 ans, a écopé de la même peine. Suivant le réquisitoire, la cour d’Aix-en-Provence a donc entièrement confirmé la peine prononcée en première instance, en 2010. Les œuvres, estimées de 70 à 80 millions d’euros, seront rendues à la famille de l’artiste.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°470 du 6 janvier 2017, avec le titre suivant : L'essentiel de la quinzaine : Montpellier lance le MOCO, Un nouvel exploitant pour la Géode, Marseille-Provence 2013, David Arendt quitte le Freeport Luxembourg, Vers la fin de la guerre froide, Le Musée des beaux-arts de Berne, L’électricien de Picasso

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque