Samedi 15 décembre 2018

Justice

Les Wildenstein relaxés en appel

Par Julien Tribut · Le Journal des Arts

Le 4 juillet 2018 - 88 mots

Paris. La cour d’appel a confirmé la relaxe générale prononcée en 2017 en faveur des héritiers Wildenstein, poursuivis pour fraude fiscale, « constatant que le délit de fraude est prescrit ».

Le parquet général avait pourtant requis quatre ans de prison et 250 millions d’euros d’amende contre Guy Wildenstein. « C’est bien joli d’aligner des chiffres, de salir un nom, une famille [et de prétendre] qu’on est face à la fraude fiscale la plus massive qu’une juridiction doive juger. Sauf que c’était faux et bidon», a déclaré son avocat Hervé Temime.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°505 du 6 juillet 2018, avec le titre suivant : Les Wildenstein relaxés en appel

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque