Dimanche 16 décembre 2018

Les USA vers une éthique du mécénat

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 25 août 2000 - 183 mots

L’Association américaine des musées a rendu publique une série de recommandations déontologiques concernant le mécénat d’expositions.

Le rôle controversé de Charles Saatchi dans le montage de « Sensation » n’est pas étranger à ce texte, reconnaît Edward H. Able, président de l’Association. La charte demande ainsi aux musées « de rendre publiques les sources de financement d’une exposition lorsque le prêteur figure parmi les mécènes », et protège l’intégrité du conservateur, indiquant que toutes les décisions doivent lui revenir. En mai, le Metropolitan Museum de New York avait annulé une exposition sur Coco Chanel, alors que Karl Lagerfeld demandait que les vêtement fussent exposés au milieu d’œuvres contemporaines, dont certaines réalisées par le couturier lui-même.

La charte interdit aussi aux musées d’accepter des commissions sur la vente de pièces précédemment exposées, à moins que la manifestation ait été explicitement conçue dans ce but. Le suivi de ces recommandations n’est aujourd’hui basé que sur la bonne volonté des institutions. Mais si la charte était acceptée par la commission d’accréditation de l’Association, les musées récalcitrants pourraient voir s’éloigner l’argent public, ainsi que celui des fondations.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°109 du 25 août 2000, avec le titre suivant : Les USA vers une éthique du mécénat

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque