exposition-atelier

Les sculptures de l’homme de fer

L'ŒIL

Le 1 juin 2001

Alain Valtat a hissé le fer au rang des matériaux nobles, de ceux dont on fait des œuvres d’art.
De ces morceaux de fer ou de tôles froissées récupérés dans les décharges, qu’il tord, transperce, assemble, boulonne et soude, surgissent des sculptures monumentales aux noms poétiques : le Mythe d’Icare, Morceaux en forme de vent, Drôle d’oiseau... Des constructions qui défient l’équilibre entre poids du matériau et légèreté des volumes, surfaces anguleuses et lignes projetées dans l’espace comme de mystérieuses calligraphies. Après s’être imprégnés de l’univers de Valtat au cours de l’exposition
que lui consacre le Centre d’Art Jacques Henri Lartigue de L’Isle-Adam, les enfants explorent en atelier le volume à travers le bois, le carton, le papier aluminium, le fil de fer et le plastique. Et découvrent que la sculpture est bien plus que la simple représentation de la réalité. Comme l’artiste, ils n’ont plus alors qu’à créer une œuvre d’art dont « la construction déposée, boulonnée, soudée, trace les routes menant de la perception à l’imagination ».

- L’ISLE-ADAM, 31, Grande Rue, tél. 01 34 08 02 72, 8 avril-16 septembre. Ateliers pour les 6-12 ans, accompagnés d’un adulte, le 9 juin, 14h-16h, 30 F.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°527 du 1 juin 2001, avec le titre suivant : Les sculptures de l’homme de fer

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque