Mardi 25 septembre 2018

Les Prix du patrimoine de Villers-en-Ouche à Bonifacio

Le Journal des Arts

Le 18 juillet 2007 - 188 mots

PARIS - Le concours organisé par le CEA (Commissariat à l’Energie atomique) et l’AMF (Association des maires de France) encourage chaque année des communes dans leur effort de restauration d’éléments en bois ou en cuir de leur patrimoine.

L’édition 2006 a récompensé Bonifacio (Corse du Sud) pour une statue de l’enfant Jésus en bois polychrome (XVIIIe siècle), La Rivière (Isère) pour une pompe à incendie datant de 1874, Rossillon (Ain) pour une statue de Sainte-Catherine (XVIe siècle) et Yenne (Savoie) pour une statue de Pietà (fin XVe-XVIe siècle). Les quatre communes lauréates se verront offrir le traitement, la conservation et la restauration des œuvres sélectionnées.
Créé en 1986 avec l’appui du marquis de Breteuil, président de l’association La Demeure historique, le prix Sotheby’s, d’un montant de 8 000 euros, souffle ses vingt bougies. Destiné à favoriser la restauration des décors intérieurs de monuments historiques privés, il a été remis pour son édition 2006 à M. et Mme Luc Domergue, pour la rénovation des papiers peints en arabesque du XVIIIe siècle recouvrant les murs d’une chambre et de son cabinet au château de Villers-en-Ouche, dans l’Orne (classé monument historique).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°253 du 16 février 2007, avec le titre suivant : Les Prix du patrimoine de Villers-en-Ouche à Bonifacio

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque