Vendredi 6 décembre 2019

Les musées leur en savent gré

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 octobre 2011 - 192 mots

PARIS - Pour la première fois depuis l’entrée en vigueur de la loi du 20 juillet 2011, l’État s’est porté acquéreur de trois œuvres provenant de la collection Marquet de Vasselot, dans le cadre d’une vente de gré à gré chez Christie’s. Le Musée du Louvre et le Musée national du Moyen Âge-Thermes de Cluny en sont les bénéficiaires – une paire de figures en haut relief en bronze doré représentant deux apôtres (France, XIIe siècle) et une figure en ivoire sculpté représentant le Christ à la colonne (Paris, vers 1300) pour le Louvre ; un élément d’une croix de procession en cuivre doré et émaux pour Cluny. Le ministère de la Culture a par ailleurs refusé de délivrer un certificat d’exportation pour trois autres œuvres. Ces nouveaux trésors nationaux vont faire l’objet d’une levée de fonds en vue d’une acquisition : un livre d’Heures de Jeanne de France (milieu du XVe siècle), un feuillet de diptyque byzantin (première moitié du VIe siècle) et une plaque représentant les douze tribus d’Israël de l’Ancien Testament (milieu du XIIe siècle). Le reste de la collection sera dispersé chez Christie’s, le 16 novembre à Paris.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°353 du 23 septembre 2011, avec le titre suivant : Les musées leur en savent gré

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque