Mercredi 18 septembre 2019

Les "Expéditions Lumière" de Yann Kersalé

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 juin 1994 - 237 mots

PARIS - En 1987, les promeneurs du quartier des Champs-Élysées étaient attirés par une étrange lumière venue du Grand Palais.

La coupole et sa majestueuse verrière baignaient dans un bleu marin, tandis que l’armature métallique de l’édifice était mise en valeur par une lumière blanche. Yann Kersalé signait là l’une de ses réalisations de grande ampleur, sans que le public sache toujours qui en était l’auteur.

Il était donc juste de présenter au grand jour un créateur qui s’oppose depuis plus de dix ans à la nuit, en voulant donner par la lumière une image nouvelle à des monuments ou des sites. L’Espace Electra présente ses projets et ses réalisations, autant d’"Expéditions Lumière" menées par un artiste, né à Douarnenez, qui dit aborder les sites comme un marin. Dans de grandes malles de voyage sont ainsi rangés des moniteurs vidéo et des maquettes montrant des projets aussi variés ou utopiques que ceux pour des ambassades à Berlin, pour Central Park à New York, pour Cap Canaveral… Onze installations pérennes ou éphémères occupent l’étage supérieur. De Saint-Nazaire à Strasbourg, en passant par Rennes ou Lyon, Kersalé fait vibrer les obscurités. Il a mis au point une technique très particulière. Il prélève in situ des paramètres prioritaires, analyse et code les informations recueillies qu’il "translate" en pulsions lumineuses, grâce à l’informatique et à la robotique.

Yann Kersalé, "Expéditions Lumière", Espace Electra, 6, rue Récamier, 75007 Paris, jusqu’au 10 juillet.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°4 du 1 juin 1994, avec le titre suivant : Les "Expéditions Lumière" de Yann Kersalé

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque