Mardi 18 décembre 2018

directrice

Les cinémas de Danièle Hibon

L'ŒIL

Le 1 juillet 2000 - 154 mots

Après avoir travaillé un temps pour la promotion d’artistes contemporains, puis au Centre national du Cinéma avec Jérôme Clément, Danièle Hibon fut appelée au Jeu de Paume par Alfred Pacquement lors de la création de ce nouveau lieu. Depuis 1991, elle préside donc à sa programmation audiovisuelle. « Je veux y montrer des films rares, réalisés par des cinéastes, artistes à part entière, qui transmettent leur vision du monde au même titre que les plasticiens exposés dans la galerie d’art contemporain. » Et elle renouvelle toujours son regard. « Cet été, aux festivals de Locarno, Venise ou La Rochelle, j’espère trouver des films nouveaux ou me remettre de bonnes pistes en mémoire. » Après un programme consacré au cinéma russe et hongrois en liaison avec l’exposition « L’autre moitié de l’Europe », Danièle Hibon prépare pour novembre un hommage au producteur Thierry Garrel, puis une rétrospective des « films cultes » de Dusan Makavejev.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°518 du 1 juillet 2000, avec le titre suivant : Les cinémas de Danièle Hibon

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque