Mardi 11 décembre 2018

Les Brèves : Rectificatif, Philippe Loudmer, Erythrée...

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 5 décembre 1997 - 632 mots

Rectificatif
Une confusion s’est malencontreusement glissée dans notre article consacré aux dix tableaux de D.H. Lawrence réapparus au Nouveau-Mexique (JdA n° 48, p. 5). Celui-ci est bien entendu l’auteur de L’amant de Lady Chatterley et non du Quatuor d’Alexandrie, qui doit être rendu à Lawrence Durrell.

Un mandat d’arrêt à l’encontre de Philippe Loudmer, fils et associé du commissaire-priseur Guy Loudmer, a été délivré par le juge d’instruction Évelyne Picard et diffusé dans tous les pays européens signataires des accords de Schengen. Philippe Loudmer a fui à l’étranger peu après la mise en examen et l’incarcération de son père, le 24 octobre, après avoir retiré plusieurs centaines de milliers de francs en espèces à l’étude. Sa famille se trouverait en Israël. Guy et Philippe Loudmer ont été suspendus de leurs fonctions le 4 novembre, par la chambre de discipline de la Compagnie des commissaires-priseurs de Paris. Me Daniel Boscher a été nommé administrateur de l’étude. Mis en examen pour “abus de confiance aggravé, recel et complicité”, Guy Loudmer est mis en cause pour sa gestion de l’association née de la “vente Bourdon”, qui avait produit un total de 509 millions de francs en 1990. L’enquête s’est ensuite étendue au fonctionnement de l’étude, au sein de laquelle de nombreuses irrégularités auraient été constatées.

Érythrée : une équipe de scientifiques de Berlin, Varsovie et Vienne a récemment découvert une vaste zone de ruines en Érythrée, qui semble être la plus grande trouvaille archéologique de la culture antique dans la Corne de l’Afrique, a annoncé le professeur Steffen Wenig, chef de la Mission archéologique allemande pour l’Érythrée. Située à une cinquantaine de kilomètres de la mer Rouge, sur le plateau de Qohaito, la zone s’étend sur plus de 30 km2. Quelque 600 tumulus, laissant présager la présence d’un complexe de temples, églises et maisons, y ont été repérés et pourraient dater de 350 à 730 après J.-C. Les fouilles ne pourront pas commencer avant 1999, car le jeune État érythréen n’a pas encore mis en place les bases légales pour les autoriser.

Quatre antiquaires belges ont été interpellés dans le cadre de l’enquête sur des vols d’objets d’art commis dans l’est de la France. Deux d’entre eux, demeurant à Lovenjoel et Diepenbeek, ont été interpellés fin octobre sur le marché aux puces de Metz, alors qu’ils achetaient des antiquités volées. Ils ont reconnu avoir acheté une douzaine de pièces et ont été mis en examen pour “recel aggravé”. Les deux autres, établis à Tongeren, ont reconnu avoir acheté une cinquantaine de pièces, vendues depuis aux Pays-Bas, en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux États-Unis.

Un Musée de la carte à jouer vient d’ouvrir ses portes à Issy-les-Moulineaux, offrant 8 500 pièces de collection dont 5 000 jeux, 800 gravures, dessins, affiches, et plus d’un millier d’objets liés aux jeux de cartes. La pièce phare est une carte de tarot, “le chariot de Ferrare” (septième atout), œuvre ferraraise du XVe siècle richement enluminée, acquise 750 000 francs lors d’une vente aux enchères. Le bâtiment moderne de Philippe Jean communique avec les anciens communs restaurés de la maison des princes de Conti qui abritent une galerie d’histoire de la ville. Ce nouveau musée, le 7e de ce type dans le monde, a coûté 59 millions de francs, financés à 43 % par la Ville, 42 % par l’État, 10 % par la Région et 5 % par le département.
Musée français de la carte à jouer, 16 rue Auguste-Gervais 92130 Issy-les-Moulineaux, tél. 01 46 42 33 76, site Internet : www.issy.com. Ouvert les mercredi, samedi, dimanche 10h-19h, fermé le lundi, les autres jours sur rdv.

Musée français de la carte à jouer, 16 rue Auguste-Gervais 92130 Issy-les-Moulineaux, tél. 01 46 42 33 76, site Internet : www.issy.com. Ouvert les mercredi, samedi, dimanche 10h-19h, fermé le lundi, les autres jours sur rdv.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°49 du 5 décembre 1997, avec le titre suivant : Les Brèves : Rectificatif, Philippe Loudmer, Erythrée...

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque