Les Brèves : Picasso, Musée d’Orsay, Denis Mahon...

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 9 novembre 2009

Maternité, un dessin de Picasso de 1952, représentant une mère penchée tendrement sur son enfant, a été adjugé 3,7 millions de francs, contre une estimation de 2 à 2,5 millions, le 20 novembre à Drouot, par Me Jean-Claude Binoche. Sur les 28 meubles, dessins et tableaux modernes figurant dans la vente, 26 ont trouvé preneur pour plus de 13 millions de francs. Estimé 1,5 million de francs, un secrétaire-armoire en laque de Chine, attribué à Joseph Baumhauer, s’est vendu 2,1 millions de francs. Une commode en laque du Japon, époque Louis XVI, par Claude Charles Saunier, adjugée 2,2 millions de francs, a plus que doublé son estimation haute.

Plusieurs centaines de gravures saisies à Dresde par l’Armée rouge en 1945 ont été retrouvées en Ukraine. Lors d’une récente visite au Musée d’art occidental et oriental de Kiev, le directeur du Kupferstich-Kabinett de Dresde, Wolfgang Holler, a pu voir cinq albums contenant des centaines de gravures de fleurs, de paysages suisses, des domaines du duc de Savoie…, exécutées notamment par F. Garies et Theobald van Oer. Personne ne sait pourquoi ces cinq albums, constitués entre le XVIIe et le XIXe siècle, n’ont pas été restitués à la RDA par l’Union soviétique, en 1958, avec les autres œuvres d’art pillées à Dresde à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les autorités ukrainiennes ont accepté de restituer trois des cinq albums, qui devaient être expédiés à Bonn par la valise diplomatique en novembre. Il manque encore près de 5 000 dessins (dont des chefs-d’œuvre de Dürer, Rubens et Van Dyck) et 10 000 gravures dans les collections du Kupferstich-Kabinett. Le Musée d’art occidental et oriental de Kiev, lui-même pillé par l’occupant nazi, vient de publier un catalogue de 475 tableaux et dessins volés entre 1941 et 1943.

Un espace de consultation multimédia est installé temporairement au Musée d’Orsay à l’occasion du lancement du site du musée sur l’Internet. Jusqu’au 12 janvier, une douzaine de micro-ordinateurs sont mis gracieusement à la disposition du public pour découvrir le site, ainsi qu’une sélection de quatre cédéroms : Au cirque avec Seurat ; Musée d’Orsay, visite virtuelle ; 1848-1914. Toute une histoire ! ; Moi, Paul Cézanne.

L’historien de l’art Denis Mahon, aujourd’hui âgé de 86 ans, a décidé d’offrir après sa mort sa collection de 75 peintures de maîtres anciens, pour la plupart de l’école italienne du XVIIe siècle (Guerchin, Reni, Giordano…), à différents musées du Royaume-Uni, d’Irlande et d’Italie : 63 tableaux iront à des musées de Londres, Oxford, Cambridge, Birmin­gham, Liver­pool, Leeds et Édimbourg, tandis que 7 toiles seront données à la Pinacoteca Nazionale de Bologne et 5 à la National Gallery of Ireland à Dublin. Dans son prochain numéro, Le Journal des Arts reviendra en détail sur cette donation, l’une des plus importantes du siècle au Royaume-Uni.

Kyoji Takubo, artiste japonais, vient d’achever le projet de restauration de la chapelle de Saint-Vigor-de-Mieux qu’il a mené pendant quatre ans. C’est en 1987 qu’il avait découvert cette petite chapelle en ruines, de style roman, construite au début du XVIe siècle dans le village de Saint-Martin-de-Mieux (Calvados), à 200 km de Paris. Il décide alors de la restaurer et de la faire renaître sous forme d’œuvre d’art. Il s’installe avec sa famille à Falaise, convainc les autorités et lance une campagne de mécénat en France et au Japon. Les dons recueillis dépasseront les 200 millions de yens. Après le démontage de la charpente, la réfection de la toiture avec les tuiles d’origine et de nouvelles tuiles de verre de plusieurs couleurs, les travaux d’intérieur ont été marqués notamment par la pose d’un plancher avec des plaques d’acier cor-ten offertes par une entreprise japonaise. La chapelle, rendue au culte, sera également ouverte à des manifestations culturelles franco-japonaises.

Le Piémont sera la première région italienne à profiter des 1 000 milliards de lires (3,4 milliards de francs) affectés par l’Union européenne à la reconversion industrielle pour promouvoir le tourisme culturel. Son projet de création d’un circuit touristique consacré aux résidences et aux collections de la maison de Savoie a reçu l’aval de l’UE. La région a prévu d’utiliser 50 milliards de lires (170 millions de francs) pour Borgo Castello della Mandria, 50 milliards pour Reggia di Venaria et 30 autres (102 millions de francs) pour la Villa Reale de Stupinigi. Alors que la restauration de ce palais et le réaménagement de son Musée d’art et d’ameublement sont en cours (lire notre précédent numéro), un "centre européen de tourisme écologique" sera installé à Borgo Castello et un musée créé à Reggia di Venaria.

Les éditions Marval ont été couronnées par le 42e prix Nadar. Leur ouvrage Les trois grandes égyp­tiennes (lire le JdA n° 29) en est le lauréat, tandis que L’Épreuve de Jean-Philippe Re­verdot a reçu une mention, comme le catalogue de l’exposition Édouard Baldus publié par la RMN.

Christophe Bourguedieu, 35 ans, est le lauréat 1996 du prix Kodak, doté de 50 000 francs, pour un travail intimiste intitulé "l’Amateur de jardins" et rassemblant portraits, natures mortes… Une mention spéciale a été attribuée à Yuki Onodera et Lalie Valerie Nicolas.

François Hébel, directeur de Magnum Photos, succède à Christian Caujolle comme conseiller artistique de la Fondation CCF pour la photographie.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°31 du 1 décembre 1996, avec le titre suivant : Les Brèves : Picasso, Musée d’Orsay, Denis Mahon...

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque