Vendredi 22 février 2019

Les Brèves : Musée du Prado, Lion d'or...

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 octobre 1996 - 393 mots

Le projet de réhabilitation du Musée du Prado prend du retard et provoque la colère de la communauté des architectes. Après vingt-deux heures de délibérations, le 7 septembre, le jury du concours international d’architecture pour la rénovation et l’agrandissement du grand musée madrilène n’a pas décerné de premier prix. Les quatorze membres du jury, placés sous la présidence du ministre espagnol de l’Éducation et de la Culture, Esperanza Aguirre, se sont contentés de décerner des accessits à deux des dix projets retenus en finale, sur les cinq cents présentés lors de la première phase du concours. "Aucune proposition ne résolvait les problèmes du musée en matière de surface d’exposition et de services au public", a déclaré Esperanza Aguirre, qui a ajouté que les projets primés ne seraient pas réalisés mais que les idées proposées pourraient inspirer le futur projet d’agrandissement… Le premier accessit est allé à l’équipe madrilène d’Alberto Martinez Castillo et Beatriz Matos, le second aux Zurichois Jean-Pierre Durig et Philippe Rami. Les deux équipes se sont partagées les 3 millions de pesetas (120 000 francs) destinés au premier prix. L’architecte espagnol Rafael Moneo, récent Pritzker Prize et seul finaliste d’envergure internationale, n’a pas été distingué.

Cinq cents sculpteurs, peintres et amis de Jean Arp associés en collectif, parmi lesquels Pol Bury, Bernar Venet, Jean Bazaine, Pierre Soulages, Aurélie Nemours, Denise René… "réclament le rétablissement de l’atelier de l’artiste à Clamart". Après la saisie, le 22 mai, d’un ensemble d’œuvres de Jean Arp que la Fondation allemande Hans Arp-Sophie Taeuber s’apprêtait à exporter illégalement vers l’Allemagne, les Douanes françaises viennent de porter l’affaire devant le tribunal correctionnel de Valenciennes. L’ensemble saisi comprend 114 plâtres originaux et 32 reliefs en métal qui étaient tous exposés à la Fondation Arp de Clamart jusqu’en 1988. Une plainte a par ailleurs été déposée auprès du procureur de la République à Valenciennes par l’association des "Amis" de Jean Arp et Sophie Taeuber.

Les Français Odile Decq et Benoît Cornette ont obtenu un Lion d’or pour la meilleure interprétation du thème de la VIe Mostra internationale d’architecture à Venise, "L’architecte comme sismographe". Deux autres Lions d’or sont allés à GROUP – Kaakko, Laine, Llimatainen et Tirkkonen (Finlande) – et au Catalan Enric Miralles Moya. Le Japon, qui présentait un témoignage sur le tremblement de terre de Kobe, d’après une idée d’Arata Isozaki, a remporté le Lion d’or du meilleur pavillon.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°29 du 1 octobre 1996, avec le titre suivant : Les Brèves : Musée du Prado, Lion d'or...

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque