Les Brèves : L’Australie rend des colonnes minoennes à la Crète...

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 juin 2010

ATHÈNES - Combattant en Crète pendant la seconde guerre mondiale, un soldat australien avait réussi à subtiliser trois colonnes ornées d’inscriptions dans les salles du Musée d’Héraklion, en Crète. James Wilson est mort récemment et son fils a décidé de rendre ces colonnes au Musée archéologique. Selon le professeur Norman Ashton, du Département d’archéologie de l’Université de l’Australie de l’Ouest, deux des colonnes sont datées du IIe siècle av. J.-C., et la troisième du IIIe siècle av. J.-C.

BLOIS - Eric Fabre, qui dirige depuis de longues années la galerie homonyme, rebaptisée depuis Galerie de Paris, prêtera à la ville de Blois pour une durée de quinze ans sa collection personnelle. Maire de Blois, Jack Lang a décidé d’héberger ces œuvres dans les bâtiments de l’école des Beaux-Arts de la ville. Ce "musée" d’art contemporain, baptisé "Musée de l’objet", sera le premier à s’ouvrir, au mois de mai 1995, dans la Région Centre. Eric Fabre a toujours défendu un art excentrique pour lequel il a manifesté un attachement singulier, jouant un rôle de premier plan sur la scène parisienne dans les années soixante-dix. Du Nouveau Réalisme aux artistes apparus ces dernières années, Blois disposera ainsi d’une collection représentative. En marge de celle-ci seront également aménagés des espaces qui accueilleront des expositions temporaires.

ALGER - Les attentats se multiplient en Algérie, contre les intellectuels et les responsables culturels. Le directeur de l’École supérieure des beaux-arts d’Alger, Ahmed Asselah, et son fils ont été assassinés par balles le 5 mars. Le directeur du Théâtre régional d’Oran, Abdelkader Alloula, a également été victime d’un attentat terroriste. (Lire, en page 30, le "Parti pris" d’Yves Michaud, directeur de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris).

PARIS - Monique Barbaroux, quarante et un ans, administrateur civil, a été nommée directeur général du Centre Pompidou, par le président de cette institution, François Barré. Elle remplace Dominique Alduy, qui, après un rapide tour de piste à Beaubourg, a préféré rejoindre Le Monde au côté de son nouveau directeur, Jean-Marie Colombani. Monique Barbaroux était depuis septembre 1993 directeur général de l’Union centrale des arts décoratifs (Ucad) ; de 1988 à 1993, elle avait été directeur général de la Comédie Française. Ce mois-ci, le gouvernement doit annoncer son choix entre une fermeture totale ou des fermetures partielles échelonnées du Centre Pompidou pour réaliser les travaux de rénovation et de réaménagement envisagés.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°2 du 1 avril 1994, avec le titre suivant : Les Brèves : L’Australie rend des colonnes minoennes à la Crète...

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque