Vendredi 26 février 2021

Les Brèves : Daniel Buren, le prix Friedrich Kiesler ...

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 22 mai 1998 - 510 mots

Michel Rebut-Sarda, conseiller technique au cabinet de Catherine Trautmann, a été nommé directeur-adjoint à la direction du Patrimoine, où il exercera également les fonctions de sous-directeur des Monuments historiques. Ingénieur des Travaux publics, titulaire d’une maîtrise d’urbanisme et ancien élève de l’Éna, il était entré au ministère de la Culture en 1991 en tant que sous-directeur des Monuments historiques.

L’Assemblée nationale de Guinée a ratifié la convention de l’Institut international pour l’unification du droit privé (Unidroit) portant sur le rapatriement des biens culturels volés ou illicitement exportés.

Une œuvre de Daniel Buren a semé la zizanie à Weimar comme, quelques années plus tôt, ses fameuses colonnes des jardins du Palais-Royal à Paris. Le conseil municipal de Weimar – ville culturelle européenne de l’année 1999 – a rejeté un projet de stèles colorées sur la Rollplatz. Une association “pro Buren” l’a vivement déploré et a promis d’ouvrir la ville à l’artiste conceptuel, mais quelque 14 000 habitants de Weimar avaient apposé leur signature au bas d’une pétition pour protester contre ce projet. Daniel Buren a jugé “pro­prement écœurante” la décision du conseil municipal, se demandant pour quelle raison on l’avait laissé travailler si long­temps sur le projet pour en arriver là.

Frank O. Gehry a reçu le prix Friedrich Kiesler, nouvellement créé à Vienne et d’une valeur de 750 000 schillings autrichiens (360 000 francs). Né en 1929 à Toronto (Canada), on lui doit le Musée aérospatial de Los Angeles (1984), le Musée d’art moderne Samsung à Séoul (1994), le Centre américain de Paris (1994), la salle de concert Walt Disney à Los Angeles (1997) et le Musée Guggenheim de Bilbao (1997). Son œuvre constitue des “cadeaux complexes”, a estimé le jury international présidé par l’architecte autrichien Hans Hollein, saluant “le courage que l’on ressent dans son œuvre dépourvue d’idéologie”.

Des moines bouddhistes ont occupé pendant deux jours les environs du musée historique de la capitale bouriate Oulan-Oudé, en Sibérie orientale, pour s’opposer à la sortie d’un traité ancien de médecine bouddhiste. Les forces anti-émeutes de la police ont dû disperser les moines à coups de bâton pour pouvoir sortir le document. L’ouvrage – une copie du XIXe siècle d’un traité qui remonte au XVIIe siècle – doit être exposé pendant un an dans quatre musées aux États-Unis, conformément à un contrat signé avec une fondation américaine. Le Dalaï-lama avait en revanche donné son accord à cette initiative, soulignant “qu’il est dans l’intérêt des bouddhistes de faire connaître leur culture dans le monde”.

Le minbar de la mosquée al-Kutubiyya (XIIe siècle), un des chefs-d’œuvre les plus accomplis de l’art médiéval arabo-andalou, vient de retrouver sa splendeur d’antan, après sept mois de restauration menée par une équipe du Metropolitan Museum de New York. Commandé en 1137 à Cordoue par le dernier sultan de la dynastie des Almoravides, cette chaire est composée d’un million trois cent mille pièces – dont la plus petite ne dépasse pas la taille d’un grain de sésame – montées sur un millier de panneaux de bois sculptés et incrustés d’os. Elle sera présentée au palais Badia, à Marrakech, dans une salle spécialement aménagée.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°61 du 22 mai 1998, avec le titre suivant : Les Brèves : Daniel Buren, le prix Friedrich Kiesler ...

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque