Lundi 17 décembre 2018

Les 34 couleurs de Trevarez

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 juin 2000 - 231 mots

Au cœur des Montagnes Noires, en Centre-Finistère, le Domaine départemental de Trevarez attire chaque année 150 000 amoureux d’un parc de 85 hectares et de son château rose, devenu un centre sur la plante, la fleur et le jardin.

Cet été, ils ont un autre motif de visite, l’exposition « Destinations Terre » et la découverte de la plus vaste réalisation du peintre-coloriste, Daniel Walravens. Minéraline occupe tout le premier étage des Écuries, 1 300 m2, et noue un dialogue subtil entre les 34 teintes adoptées par l’artiste et le lieu ainsi que son environnement.

Les terres trouvent leur écho dans l’ocre jaune, la sienne brûlée ; l’ardoise dans le gris ; la flore revit sur les cloisons avec des jaunes, des oranges, des rouges, des roses, des violets, du cyan… La déambulation immerge le visiteur dans le spectre des couleurs, dans une progression des teintes, où des enchaînements délicats alternent avec d’autres plus contrastés. Seul le vert est absent, car tellement présent à l’extérieur du bâtiment. Futur pensionnaire de la villa Kujoyama au Japon (bourse du ministère français des Affaires étrangères, AFAA), Daniel Walravens poursuit ainsi sur une plus grande échelle un travail de coloriste déjà exposé à Paris, Genève, Bâle, Tokyo… « Destinations Terre », (jusqu’au 17 septembre, tel. 02 98 26 82 79) réunit aussi les travaux de Claude Queyrel, Pascale Stauth, Nick Gee et Moo Chew Wong.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°108 du 30 juin 2000, avec le titre suivant : Les 34 couleurs de Trevarez

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque