Dimanche 25 février 2018

conservateur

Le XIXe siècle d’Annie Scottez-De Wambrechies

L'ŒIL

Le 14 mars 2008

Conservateur au Musée des Beaux-Arts de Lille depuis 22 ans, Annie Scottez-De Wambrechies est « spécialiste de la peinture et de la sculpture lilloise du XIXe siècle ». « J’aime cette période et son foisonnement, avoue-t-elle, car à cette époque tout était possible ». Et, sans aucune nostalgie, la collaboratrice d’Arnaud Brejon de Lavergnée prépare pour 2003 une rétrospective sur Carolus Duran, « le maître de Sargent et l’ami de Manet ». Quant à l’exposition des « Horizons inconnus », centrée sur la peinture finlandaise et présentée l’année dernière à Lille (L’Œil n°508), une nouvelle version revue et corrigée sera montrée cet été à Helsinki. « La découverte de l’art finlandais a été fondamentale pour moi car il m’a permis de relire l’art français en dehors de ses codes institutionnels. » En attendant, Annie Scottez-De Wambrechies prépare avec son directeur le catalogue sommaire des peintures étrangères du Musée de Lille, faisant suite à celui de la peinture française qui vient de paraître.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°515 du 1 avril 2000, avec le titre suivant : Le XIXe siècle d’Annie Scottez-De Wambrechies

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque