Ces obscurs objets du design

Le Tom Vac de Ron Arad

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 9 décembre 2009

Il ressemble de prime abord à un coquillage blanc, rouge, bleu ou noir dans lequel nous pourrions confortablement nous lover. Mais ses quatre pieds frêles lui donnent finalement une petite allure d’insecte. Tom Vac, le nouveau siège de Ron Arad édité par Vitra, a vraiment de la personnalité.

Répondant à une requête du magazine italien Domus, Ron Arad a réalisé, il y a quelque temps, une sculpture qui ressemblait étrangement à une chaise empilable. Une série limitée en métal embouti fut d’ailleurs produite en nombre limité pour quelques collectionneurs. À la demande d’Arad, Vitra s’en est ensuite inspirée pour développer et produire en série une chaise à l’assise en plastique. Sa coque en polypropylène teinté est montée sur un piétement en tube d’acier chromé ou teinté. L’assise est souple, et l’on peut confortablement s’y installer dans plusieurs positions, de face ou même de biais. Sa structure et sa résistance aux intempéries permettent de l’utiliser soit en intérieur – des patins de feutre s’adaptent même aux pieds pour les sols durs –, soit en extérieur avec ses pieds en acier laqué.

La société suisse Vitra n’en est pas à sa première collaboration avec le designer, né en 1951 à Tel-Aviv. Déjà, elle avait produit la Well-Tempered Chair, réalisée en acier trempé. La galerie Kreo (11 rue Louise-Weiss, 75013 Paris) présente d’ailleurs en ce moment une chaise réalisée dans cette matière, la Little Heavy Chair, éditée à vingt exemplaires en 1989.

Cette année-là, Ron Arad crée le studio de design et d’architecture Ron Arad Associates avec Caroline Thorman, à Londres, avant qu’en 1993, One Off Ltd. soit intégré à sa structure. Le studio s’implante l’année suivante à Côme pour diversifier ses lieux de création. Parallèlement, Arad enseigne le design industriel et mobilier dans différentes écoles, notamment au Royal College of Art. Enfin, il a été élu “designer de l’année” en 1994. Outre Vitra, il travaille avec de nombreux éditeurs, dont Alessi, Artemide, Driade, Kartell et Moroso.

Ce siège a été présenté lors du Salon Scènes d’intérieurs qui avait également sélectionné des \"talents à la carte\"?, huit jeunes créateurs particulièrement prometteurs, dont Frédérique F. Thomas (tentures en tarlatane), Laurence Brabant (carafes, tasses) et Frédérique C. Thomas (chaises au dossier transformable). Prochain salon en janvier 2000.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°89 du 24 septembre 1999, avec le titre suivant : Le Tom Vac de Ron Arad

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque