Samedi 14 décembre 2019

Le prix des J. O.

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 17 décembre 2004 - 170 mots

ATHÈNES - Les Jeux olympiques d’Athènes ont eu un effet très négatif sur la fréquentation des grands sites archéologiques situés hors de la capitale grecque, notamment à Olympie, Delphes et Mycènes, où le nombre des visiteurs a baissé d’environ 30 à 65 % par rapport à août 2003. Selon les chiffres du service national de la statistique grec (ESYE) publiés le 10 décembre, la fréquentation touristique à Olympie a ainsi diminué de 29,6 % en août 2004. La situation a été pire pour les sites de Corinthe (– 45,3 %), d’Epidaure (– 48,8 %), Mycènes (– 52,4 %) et Delphes (– 64,9 %). Les grands sites crétois n’ont pas été mieux lotis, avec une baisse de 7,9 % à Cnossos et de 21,5 % à Phaestos. Seuls les sites de l’Attique ont connu un accroissement du nombre de visiteurs. Celui-ci a été de 3,7 % pour l’Acropole d’Athènes, et de 2,7 % à Sounion. L’Acropole de Lindos sur l’île de Rhodes (Dodécanèse) a aussi enregistré une hausse de 3,8 %.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°205 du 17 décembre 2004, avec le titre suivant : Le prix des J. O.

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque