Vendredi 30 octobre 2020

Le PNUD au secours du patrimoine roumain

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 mai 2003 - 151 mots

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a lancé, le 12 mai, un projet cofinancé par Bucarest et la Commission européenne visant à réhabiliter les centres historiques de dix villes roumaines. Baptisé "Belle Roumanie", le programme, dont les coûts sont estimés à 8,5 millions d'euros, comprend un volet social : les travaux seront effectués par de jeunes chômeurs, issus d'orphelinats. Les rénovations seront dans un premier temps entreprises dans quatre villes : Alba Iulia, Médias, Brasov (centre) et Braila (est, sur le Danube). Six autres villes – Iasi (nord-est), Sighisoara, Sibiu (centre), Constanta (sud-est, sur la mer Noire), Focsani (est) et Tirgoviste (sud) – seront intégrées au programme à partir de 2004. Le PNUD avait déjà coordonné en 2001 un programme consacré à la restauration du centre historique de Bucarest, prévoyant notamment la rénovation de 25 immeubles situés à proximité de la "vieille cour princière" érigée au XVe siècle.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°172 du 30 mai 2003, avec le titre suivant : Le PNUD au secours du patrimoine roumain

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque