Vendredi 23 février 2018

Le monde magique d’André Breton

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 9 novembre 2007

Véritable histoire de l’art (de la préhistoire à nos jours) revisitée par la pensée surréaliste, L’Art magique d’André Breton fut publié en 1957 à tirage limité et jamais diffusé dans le commerce. Seuls les antiquaires et les libraires collectionneurs parvenaient à en dénicher quelques exemplaires, qu’ils proposaient à leurs clients les plus fidèles. Dès le début des années 1960, Breton avait pourtant émis le désir d’en faire un livre d’art digne de ce nom, accessible à tous. C’est à partir de 1983 que les éditions Phébus s’attellent à la tâche. Après des années d’efforts pour récupérer les droits de l’ouvrage, les éditions, rejointes par Adam Biro, convoquent l’historien de l’art et ami de Breton Gérard Legrand, pour publier en 1991 une première édition luxueuse de L’Art magique – tirée à quelque 5 000 exemplaires et épuisée en une dizaine d’années.
Avec cette nouvelle publication, les deux maisons rendent le texte accessible à tous. Illustré par plus de 200 reproductions, l’ouvrage s’immisce dans le monde particulier de Breton où les héros ont pour nom Bosch, Breughel, Uccello, Piero Di Cosimo, Grünewald, Altdorfer, Holbein, Arcimboldo, Caron, Monsú Desiderio, Blake, Füssli, Goya, Friedrich, Böcklin, Gauguin, Gustave Moreau, Henri Rousseau et De Chirico. Le grand initiateur du mouvement surréaliste tient des propos volontiers polémiques, voire provocateurs, pour finalement démontrer que l’art possède en lui le pouvoir de « changer la vie ».

André Breton, L’Art magique, Éditions Phébus et Adam Biro, Paris, 2003, 360 p., 50 euros. ISBN 2-85940-934-3.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°182 du 5 décembre 2003, avec le titre suivant : Le monde magique d’André Breton

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque