Dimanche 25 juillet 2021

Le Met, Gertrude Stein et le régime de Vichy

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 11 mai 2012 - 148 mots

NEW YORK - Le Metrolitan Museum of Arts, à New”¯Ÿork, qui accueille l’exposition sur la «”¯Collection Stein”¯» [présentée à l’automne 2011 à Paris] a été obligé de mentionner sur un cartel la relation trouble que Gertrude Stein a entretenue avec Bernard FaÁ¿, à l’époque un haut fonctionnaire proche du maréchal Pétain.

Cette amitié lui aurait permis de conserver sa collection et d’échapper ainsi à la spoliation d’œuvres d’art orchestrée par les nazis. Pourtant juive, Gertrude Stein aurait traduit une trentaine de discours du maréchal Pétain à l’intention du public américain. Faÿ serait directement intervenu auprès de Pétain pour obtenir sa protection ainsi que celle de sa compagne de l’époque, Alice B. Toklas. Cet aspect peu connu de la biographie de Gertrude Stein a été révélé par un livre du professeure Barbara Will Unlikely Collaboration: Gertrude Stein, Bernard Faÿ, and the Vichy Dilemma, publié par Colombia University Press en 2011.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°369 du 11 mai 2012, avec le titre suivant : Le Met, Gertrude Stein et le régime de Vichy

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque