Mercredi 28 octobre 2020

Le Louvre, l'État et le COM

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 2 mai 2003 - 153 mots

Afin de "moderniser la tutelle exercée par le ministère de la Culture sur ses établissements publics", l'État et le Musée du Louvre ont signé le 17 avril un contrat d'objectifs et de moyens (COM). Cet accord précise que, "en contrepartie d'un effort budgétaire accru du ministère de la Culture et de la Communication, le Louvre s'engage à accroître ses ressources propres de 8,2 millions d'euros sur trois ans et à financer, grâce au mécénat, l'aménagement de nouvelles salles (20 millions d'euros pour la période 2003/2005, soit un doublement de ses recettes à ce titre)". Le contrat prévoit également la création d'un département des Arts de l'Islam, conformément au vœu émis par le président de la République (lire le JdA n° 163, 24 janvier 2003), ainsi qu'une "intensification de l'action territoriale" (création d'antennes en régions, prêts, expositions "hors les murs"). C'est le premier contrat d’objectifs et de moyens signé par l’État avec un musée.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°170 du 2 mai 2003, avec le titre suivant : Le Louvre, l'État et le COM

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque