Samedi 17 février 2018

Le Grand Palais enfin en travaux

Par Olivier Michelon · Le Journal des Arts

Le 15 juillet 2008

Les opérations de sauvetage et de rénovation du Grand Palais vont enfin commencer. Les travaux, qui devraient durer six ans et coûter 800 millions de francs, démarreront cet automne. Le projet d’aménagement des espaces rénovés n’est pas encore arrêté, mais, selon toute vraisemblance, la nef resterait un lieu d’accueil pour les salons.

PARIS. Tant pis pour ceux qui voyaient déjà le Grand Palais transformé en espaces verts. Les travaux nécessaires à la restauration et à la consolidation du bâtiment vont débuter cette année, grâce aux lois de finance pour 1998 et 1999 qui ouvraient un crédit de 317 millions de francs en autorisation de programme. Évalué à 400 millions de francs, le chantier doit démarrer en octobre et s’étaler sur trois ans. Ces travaux ne concernent que les fondations, charpentes et couvertures, et sont une opération préalable aux réfections internes et externes qui seront effectuées dans un deuxième temps. Cette seconde tranche de travaux durera également trois ans, pour un coût de 550 millions de francs. Les espaces d’exposition occupés par les Galeries nationales resteront ouverts pendant la durée des travaux, ceux-ci se concentrant sur les parties du Palais actuellement dans un état critique, la grande nef et l’aile sud. Les conditions préalables à la mise en route des travaux sont enfin réunies : des erreurs administratives ont été corrigées, la Direction régionale des Affaires culturelles (Drac) a quitté l’aile sud du bâtiment en mars, et l’université Paris-IV, encore dans les lieux, fera de même en juin.

Et après ?
Contrairement aux informations récentes annonçant la création d’un “Musée du design” et d’un “Musée de l’image” dans l’enceinte du Palais rénové, aucun projet de réaménagement n’est encore arrêté. Ce n’est qu’à la fin de l’année que le ministère de la Culture annoncera les décisions prises à ce sujet. Vraisemblablement, les Galeries nationales où sont présentées les grandes expositions seront conservées. À l’ouest, le Palais de la découverte, qui dépend du ministère de l’Éducation nationale, ne devrait pas subir de modifications majeures. Au centre des polémiques, la nef devrait selon toute probabilité être à nouveau consacrée à la tenue de salons, activité pour laquelle l’espace avait été initialement conçu au début du siècle.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°82 du 30 avril 1999, avec le titre suivant : Le Grand Palais enfin en travaux

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque