Dimanche 16 février 2020

Le face-à-face au féminin

Par Itzhak Goldberg · Le Journal des Arts

Le 16 janvier 2020 - 149 mots

Essai. Sur la couverture, une image d’Helene Schjerfbeck (1892-1946), faisant partie de la série des autoportraits glaçants de cette artiste finlandaise.
Logique, car Femmes au miroir a pour thème les autoportraits féminins dans l’histoire de l’art. Signé de l’auteure anglaise Frances Borzello, l’ouvrage cherche à prouver que les artistes femmes ne se représentent pas de la même manière que leurs pairs masculins. Au-delà de situations particulières comme la grossesse, les raisons de se portraiturer ne semblent pourtant pas différentes d’un genre à l’autre. Cependant, le mérite de ce livre est de signaler au lecteur que, malgré la difficulté des femmes à pénétrer l’univers artistique, dès le XVIe siècle – avec l’étonnante Sofonisba Anguissola – l’autoportrait au féminin existe. D’autres suivront, parfois splendides, tels ceux de Suzanne Valadon (1865-1938) ou de la contemporaine Paula Rigo. Cette réédition (1re édition 1998), enrichie par de nouvelles recherches, inclut des œuvres jusqu’alors inconnues.
Frances Borzello, Femmes au miroir. Une histoire de l’autoportrait féminin,
éd. Thames & Hudson, 2019.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°537 du 17 janvier 2020, avec le titre suivant : Le face-à-face au féminin

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque