galeriste

L’aventure tchèque de Nadine Gandy

L'ŒIL

Le 1 mars 2000

À Nadine Gandy , la grande aventure. En 1992, courtière en œuvres d’art, cette Parisienne s’installe à Prague pour montrer dans sa galerie les artistes occidentaux de son choix comme Nan Goldin, Araki ou Buren. D’autres, comme Douglas Gordon, Javier Perez et Patrick Faigenbaum, créent leurs œuvres dans la capitale tchèque avant qu’elle ne les expose sur ses cimaises. Et parce qu’il faut évoluer, voilà Nadine Gandy ouvrant en décembre dernier un nouveau lieu dans un immeuble classé du Bauhaus, situé en plein centre de Prague. Ce mois-ci, elle expose les photographies de l’Américain David Dodge, le mois prochain ce sera le tour de la Zurichoise Annelise Strba d’occuper cette galerie couronnée de studios prêtés à des artistes en résidence. Et quand Nadine Gandy parcourt le monde c’est, de l’Égypte aux États-Unis, pour faire connaître le travail de plasticiens tchèques comme Vaclav Stratil ou Jiri David. De plus, à des prix défiant toute concurrence, la galerie vend des multiples de chacun des artistes exposés.

Nadine Gandy Gallery, Skolská 7, tél. 420 2 96 23 30 66.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°514 du 1 mars 2000, avec le titre suivant : L’aventure tchèque de Nadine Gandy

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque