Lundi 17 décembre 2018

L’Austin Mini tourne au maximum

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 5 décembre 1997 - 121 mots

Vous l’avez peut-être déjà aperçue à la Fiac, devant le Musée du Luxembourg, l’église Saint Eustache ou dans la rue Louise-Weiss.

La petite auto de Laurence Hazout sillonne les rues de Paris depuis plus de deux mois. Du 18 au 21 décembre, elle stationne au 13 quai Voltaire, dans le cadre des "Brèves Ren­con­tres" de la Caisse des dépôts et consignations. Signes particuliers : sa propriétaire a de­mandé à une vingtaine d’artistes – de Jean-Luc Ménétrier à Pipilotti Rist, Sam Samore ou Geor­gina Starr – d’intervenir ici sur les jan­tes, là sur la banquette arrière, dans les vide-poches ou sur les rétroviseurs. Le 18 au soir, Matthieu Laurette procédera au tirage au sort du jeu "Gagnez le remboursement de votre vignette".

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°49 du 5 décembre 1997, avec le titre suivant : L’Austin Mini tourne au maximum

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque