L’auctioneer perd un de ses pairs

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 24 septembre 1999

Un des fondateurs de Sotheby’s France, Alexandre Pradère, à la tête du département Mobilier, part rejoindre le cabinet d’expertise de Marc Blondeau. Un départ inopportun pour la maison de vente, à quelques mois de l’ouverture des ventes publiques en France.

PARIS - Co-fondateur du bureau parisien de Sotheby’s, en 1976, avec Marc Blondeau, Alexandre Pradère, 48 ans, quitte l’auctioneer en très bons termes après 23 ans de collaboration. À la direction du département Mobilier, il a su organiser et développer les ventes de Sotheby’s à Monaco, ce qui lui a valu une réputation internationale. La collection Cartier en 1979, la collection Gould en 1984, la collection Schlumberger en 1992, celle du comte et de la comtesse de Paris en 1996 sont à son palmarès.

“Cela fait un certain temps que j’avais envie de faire autre chose”, reconnaît l’expert en mobilier du XVIIIe siècle, qui a attendu la fin de la vente Groussay pour annoncer à son employeur sa nouvelle orientation. Aussi va-t-il rejoindre le cabinet d’expertise et de courtage de Marc Blondeau (art moderne et contemporain) et Étienne Bréton (peintures et dessins anciens). “Je vais faire le même métier mais de manière différente, se réjouit-il. L’idée est d’offrir un service à la carte, sur mesure”. Cette structure, qui emploie actuellement six personnes, élargit donc sa compétence aux objets d’art et mobilier XVIIIe. Pour Marc Blondeau, il s’agit d’“anticiper sur le temps, c’est-à-dire sur l’ouverture du marché, en renforçant notre rôle de consultant sur des spécialités franco-françaises”. Il entend ainsi entrer en concurrence avec des experts de Londres ou de New York. Pour Sotheby’s, le départ d’Alexandre Pradère, prévu pour la fin de l’année, s’avère être une lourde perte au moment où la maison anglo-saxonne va pouvoir enfin organiser des ventes en France. Son assistant chez Sotheby’s pourrait reprendre les rênes du département, mais ce n’est pas officiel pour le moment.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°89 du 24 septembre 1999, avec le titre suivant : L’auctioneer perd un de ses pairs

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque