Mercredi 21 février 2018

L’art descend dans la rue

Quatre villes accueillent sculptures et installations

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 8 octobre 2009

L’art dans la ville a le vent en poupe à l’approche de l’été. De Mont-de-Marsan à Douai, de Saint-Étienne au Havre, quatre villes s’ouvrent à la création contemporaine en invitant les artistes à s’approprier l’espace urbain ou en accueillant de nombreuses expositions dans leur agglomération.

PARIS. Tous les trois ans depuis 1988, des artistes sont invités à intervenir dans les rues de Mont-de-Marsan. Cette année, la manifestation est tout entière consacrée au Japon. Aussi, sacrifiant au rite de la spécialité locale, les organisateurs ont proposé à sept artistes japonais de réaliser treize sculptures monumentales en pin des Landes... Ces dernières seront installées dans la ville, à l’exemple de celle de Takamasa Kuniyasu sur les berges du Midou. Paral­lè­lement, le Musée Despiau-Wlérick accueille une soixantaine de sculptures japonaises modernes. La Ville de Douai a, quant à elle, demandé à l’agence Art Public Contemporain d’organiser une exposition en plein air de sculpture contemporaine. Les œuvres préexistantes de huit artistes confirmés (Jean-Pierre Raynaud, Mario Merz, Gottfried Honegger, Bernar Venet, Vincent Barré, Barry Flanagan, Ulrich Rückriem et Curt Asker), installées du parvis de la Faculté de droit à la place du Marché-au-Poisson, viennent s’inscrire dans un parcours qui comprend également l’œuvre commandée récemment par la municipalité à Daniel Buren pour la cour intérieure du Musée de la Chartreuse. Avec "Art dans la ville", Saint-Étienne sera pendant quatre jours, du 29 mai au 1er juin, le cadre de près de quatre-vingts expositions réunissant deux cent dix artistes. Le site Couriot, musée de la Mine, accueillera des œuvres de Viallat et d’artistes stéphanois, tandis que le collectionneur Didier Guichard, qui bénéficie d’une carte blanche, présentera des œuvres de Beuys, César, Merz, Weiner dans les locaux de la Maison des avocats. Les œuvres ne seront pas exposées dans la rue mais présentées dans des galeries, des ateliers, des lieux associatifs, des restaurants et des magasins. Des locaux commerciaux désaffectés ont également accueilli en Haute-Normandie des projets d’artistes, de mars à avril dernier. L’installation de Claude Lévêque, qui reste visible au Havre jusqu’au 21 juin, a cependant fait l’objet de critiques virulentes de la part de la presse et des hommes politiques locaux, preuve que ce type d’événement déchaîne toujours les passions.

Saint-Étienne : \"ART DANS LA VILLE\", 29 mai-1er juin, rens. au 04 77 42 65 26
Le Havre : \"ART DANS LA VILLE\", les nouveaux commerces, Claude Lévêque, jusqu’au 21 juin, rens. au 02 35 63 77 60
Mont-de-Marsan : \"SCULPTURE, LE JAPON\", 24 mai-15 juin, rens. au 05 58 05 87 87
Douai : \"Dialogue(s)\", 20 avril-31 août, rens. au 03 27 96 56 81

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°38 du 16 mai 1997, avec le titre suivant : L’art descend dans la rue

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque