Dimanche 25 février 2018

L’art des Saatchi

Le Journal des Arts

Le 6 août 2008

Familier des coups d’éclat, le publicitaire Charles Saatchi vient d’annoncer une donation à l’Arts Council de cent œuvres de sa collection, dont certaines avaient été présentées dans l’exposition « Sensation ». Il y a un mois, sa vente chez Christie’s de cent trente pièces avait rapporté 1 626 560 livres sterling (15,3 millions de francs).

LONDRES - “J’admire beaucoup la collection de l’Arts Council et son soutien constant aux jeunes artistes depuis de nombreuses années, reconnaît Charles Saatchi. Je vais donner à ces artistes la chance d’être vus plus largement à travers le pays”. Le don, estimé à 500 000 livres sterling, comprend notamment les travaux de quatorze artistes présentés dans la célèbre exposition “Sensation”, de Richard Billingham et Abigail Lane à James Rielly. Même si pour la Hayward Gallery, qui administre la collection de l’Arts Council, la donation compte des œuvres d’artistes qui “sont à la base du phénomène des Jeunes Artistes Britanniques”, les plus illustres d’entre eux en sont pourtant absents : Damien Hirst, Rachel Whiteread, Gary Hume, Sarah Lucas et Chris Ofili, dont les prix ont pulvérisé les estimations lors de la dernière vente organisée par Christie’s. Comme tous les actes de Saatchi, ce don a suscité des spéculations : geste désintéressé ou habile façon de se séparer des investissements les moins sûrs ? Un peu les deux, semble-t-il. “Il ne donne aucun des joyaux de sa collection, constate un acteur du marché. Saatchi continue seulement à l’élaguer et à étendre sa réputation en même temps”. Cet ensemble représente tout de même l’équivalent de trois ans d’acquisitions de l’Arts Council.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°77 du 19 février 1999, avec le titre suivant : L’art des Saatchi

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque