Lundi 17 décembre 2018

L’art a des prix

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 6 octobre 2000 - 188 mots

Des collectionneurs privés et des amateurs d’art français, réunis au sein de l’ADIAF (Association pour la diffusion internationale de l’art français) ont pris l’initiative de créer le “Prix Marcel-Duchamp”?.

PARIS - Depuis des années tout le monde en parlait : il manquait en France un prix qui couronne chaque année un artiste actif dans notre pays, à l’image du Turner Prize britannique. Ce “Prix Marcel-Duchamp” sera remis pour la première fois le 1er décembre. L’heureux lauréat bénéficiera, outre d’une dotation de 200 000 francs, d’une exposition personnelle, du 28 février au 30 avril 2001, au Centre Georges-Pompidou, partenaire de l’opération. Dans le même temps, l’UBS (Union de Banque Suisse) lance un prix réservé aux étudiants en art de dix pays. Chacun des lauréats par pays recevra 10 000 francs suisses (43 000 francs), le lauréat international se verra remettre 30 000 francs suisses (129 000 francs) à la Whitechapel de Londres, le 7 décembre 2000. Enfin, le premier “Mandarina Duck Award” a été décerné à Milan le 2 octobre. Sélectionné parmi 22 jeunes artistes, l’heureux élu s’est vu attribuer un chèque de 50 000 dollars (370 000 francs).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°112 du 6 octobre 2000, avec le titre suivant : L’art a des prix

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque