Lundi 27 septembre 2021

L’architecte du Ponte della Costituzione mis en cause

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 28 mars 2012 - 86 mots

VENISE - Un « étonnant et honteux ensemble d’erreurs «. C’est ainsi que la Cour des comptes de Vénétie qualifie le pont érigé par Santiago Calatrava au dessus du Grand canal de Venise.

Dès la fin de sa construction en 2008, il présentait de telles imperfections telles qu’il nécessite aujourd’hui une surveillance permanente, « en aucune façon liée à la maintenance de routine «. Les dépenses engagées dépassant largement l’enveloppe initiale, la cour des comptes italienne réclame à l’architecte 3,4 millions d’euros pour dommages et intérêts.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°366 du 30 mars 2012, avec le titre suivant : L’architecte du Ponte della Costituzione mis en cause

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque