Dimanche 21 octobre 2018

L’affaire Zao Wou-ki, suite

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 12 décembre 2012 - 93 mots

PARIS - La cour d’appel de Paris a estimé, le 4 décembre, que la justice française était compétente pour décider d’une éventuelle tutelle de Zao Wou-ki, installé en Suisse depuis l’automne 2011 à l’initiative de sa femme et contre l’avis de son fils Jia-Ling Zhao.

Ce dernier accuse sa belle-mère de vouloir mettre la main sur l’œuvre inestimable du peintre franco-chinois. Il a, en outre, déposé plainte pour abus de faiblesse mais aussi pour usage de faux et abus de confiance, tandis que la femme de Zao Wou-ki devrait se pourvoir en cassation.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°381 du 14 décembre 2012, avec le titre suivant : L’affaire Zao Wou-ki, suite

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque