Jeudi 24 septembre 2020

Été 2016

L’actualité ne prend pas de vacances

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 5 juillet 2016 - 996 mots

L’actualité de l’art et de son marché dans le monde ne sera pas en congé cet été.
Voici quelques-uns des sujets que l’on pourra suivre sur « LeJournaldesArts.fr »

Si Le Journal des Arts marque une pause estivale jusqu’au 4 septembre, le site Internet du JdA, lui, ne fait pas relâche car l’actualité ne prend pas de vacances. Le site consacrera en particulier plusieurs articles aux points clefs de la loi dite « Liberté de création, architecture et patrimoine » qui vient d’être votée par le Parlement.

Élysées 2017
Cet été est le dernier avant les campagnes pour l’élection présidentielle de mai 2017 : primaire à droite en novembre, primaire à gauche en janvier, suivies de la campagne officielle. En 2011, Martine Aubry, alors candidate à la primaire du PS, avait profité du Festival d’Avignon pour annoncer qu’elle augmenterait, si elle était élue, de 30 à 50 % le budget Culture de l’État. Une tribune d’Arnaud Montebourg sur ce thème avait alors été publiée dans le quotidien Libération. Il y a fort à parier que plusieurs candidats en lice pour 2017 profiteront de la toile de fond que constituent les nombreux festivals – à commencer par celui d’Avignon – pour présenter leur programme culturel ou faire quelques annonces « choc ».

Jean-Christophe Castelain

La conférence triennale des musées

La 24e Conférence générale du Conseil international des musées (Icom) se tient à Milan du 3 au 9 juillet. Réunissant plus de 3 000 de ses 36 000 membres (issus de 120 pays), elle est d’abord l’occasion d’élire le successeur de l’Allemand Hans-Martin Hinz à la présidence de l’Icom. Au 4 juillet, les urnes n’ont pas encore permis de départager la favorite turque Suay Aksoy et la Cambodgienne Kérya Chau Sun. Cette élection sera déterminante pour les prochaines recommandations et résolutions adoptées par l’Icom sur la définition du musée, la rénovation du Code de déontologie, les positions sur les restitutions ou encore le développement de nouvelles listes rouges.
David Robert

La 40e session du Comité de l'Unesco
Du 10 au 20 juillet, le Comité du patrimoine mondial examinera à Istanbul (Turquie), dont l'aéroport a été fin juin la cible d'un attentat qui a fait 48 morts, les propositions d’inscription de 29 sites sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco (9 sites naturels, 16 sites culturels et 4 sites mixtes). Parmi eux, la France présente deux candidatures : la chaîne des Puys (Auvergne), qui a reçu un avis défavorable de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) ; et l’œuvre architecturale de Le Corbusier, une candidature transnationale (Allemagne, Argentine, Belgique, France, Inde, Japon, Suisse) qui bénéficie des faveurs du Conseil international des monuments et des sites (Icomos). Le Comité examinera par ailleurs l’état de conservation de 108 sites déjà inscrits sur la Liste et des 48 sites figurant sur la Liste du patrimoine mondial en péril.
Natahlie Eggs

Les Jeux olympiques à Rio
Du 5 au 21 août ont lieu les Jeux olympiques d’été à Rio de Janeiro, au Brésil. Dans un contexte national explosif, l’événement revêt un grand enjeu patrimonial pour la ville. Rio a lancé il y a sept ans un colossal chantier d’aménagement urbain. La revitalisation du centre historique est bien entamée, mais connaît un ralentissement dû à la récente et brutale contraction budgétaire. À court terme, le tourisme des JO, supposé donner un peu d’air aux deux musées récemment ouverts et déjà soumis à des difficultés financières, pourrait n’être qu’un bien mince palliatif.
David Robert

Peintures douteuses : la valse des millions
Cherche œuvres suspectes. Bruegel, Hals, Gentileschi, le Corrège, Vélasquez, le Greco, Solario…, et des dizaines d’autres, à commencer par le « Cranach » de la collection du Liechtenstein saisi par l’OCBC. Au cœur de l’affaire, le « collectionneur chanceux » Giuliano Ruffini souligne que, s’il les a bien mises sur le marché, il n’a lui-même jamais attribuées ces œuvres à de grands maîtres. Après les galeries Weiss et Colnaghi à Londres, c’est au tour de Sotheby’s d’être mise en cause. Ruffini n’a pas encore été entendu, si bien que l’enquête est suspendue aux divers examens de ces tableaux qui se sont échangés pour des millions à travers le monde. En Italie, lui et son fils sont rattrapés par une enquête fiscale portant sur une dizaine de millions d’euros. Un peintre, ami et voisin à Parme, du nom de Lino Frongia, a été également perquisitionné.

Vincent Noce

Faux meubles : la théorie des dominos
Pas de pause estivale pour l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (OCBC) après les aveux de l’expert et antiquaire Bill Pallot [lire le JdA no 460, 24 juin 2016]. D’autres mises en examen semblent inéluctables. L’extension de l’enquête à de possibles faits de blanchiment inquiète le marché. Comme le fait observer le chef de l’OCBC, le colonel Ludovic Ehrhart, ce marché risque de payer aujourd’hui le prix de décennies de laisser-faire. Pour n’avoir su déceler les supercheries, les conservateurs des grands musées, dont ceux de Versailles et du Louvre, se retrouvent eux aussi sur la sellette.

Vincent Noce

Picasso envolés : Olivier Thomas sur la sellette
Le match des deux milliardaires, le Russe Dmitry Rybolovlev et le Suisse Yves Bouvier, se poursuit à travers le monde. Yves Bouvier a obtenu la mainlevée du séquestre sous lequel étaient placés ses avoirs, mais n’a pu empêcher l’action civile engagée sur son lieu de résidence, à Singapour, par son adversaire, qui estime à près d’un milliard de dollars les sommes indûment perçues sur la collection qu’il lui a formée. À sa mise en examen pour escroquerie à Monaco, s’ajoute celle pour recel à Paris. Ce cas épineux porte sur la disparition de 66 œuvres de Picasso. Stockées dans un box de la banlieue parisienne loué par la fille de Jacqueline Picasso, la plupart des pièces ont été vendues au collectionneur monégasque par Yves Bouvier. Son ami et associé, Olivier Thomas, qui s’était chargé de déménager et d’entreposer ces œuvres, se retrouve désormais en première ligne.
Vincent Noce
 

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°461 du 8 juillet 2016, avec le titre suivant : L’actualité ne prend pas de vacances

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque