Mercredi 21 février 2018

La RMN engage un plan de redressement

Le déficit a atteint 86,1 millions de francs en 1996

Le Journal des Arts

Le 30 septembre 2009

Pressée par le ministère de la Culture et celui des Finances de redresser une situation financière accablante, la Réunion des musées nationaux (RMN) engage un \"plan de redressement\". Si l’assainissement financier paraît accessible à court terme, le recentrage de la RMN sur ses missions essentielles sera plus délicat.

PARIS. Avec 86,1 millions de francs de pertes en 1996, la Réunion des musées nationaux accuse un recul considérable de son résultat global, puisque son déficit a plus que doublé par rapport à l’exercice antérieur (voir le JdA n° 29, octobre 1996). Rapporté au budget annuel (765 millions de francs) et compte tenu de sa contribution au budget d’acquisition des Musées de France (42 millions prélevés en 1996 sur les recettes de billetterie), ce "trou", s’il n’est pas catastrophique, n’en est pas moins inquiétant. Au terme d’un audit financier et sur injonction de ses autorités de tutelle (ministères de la Culture et des Finances), l’établissement public a adopté au début de l’été un plan de redressement. Première décision : 40 postes sont gelés jusqu’à la fin de 1999. Avec un effectif proche du millier, les personnels auraient pu craindre un plan social. Parmi les autres économies figurent "la restriction des coproductions audiovisuelles et multimedia qui mobilisent de lourds investissements, ainsi que la renégociation des contrats commerciaux avec ses principaux fournisseurs, imprimeurs, éditeurs, assureurs et bailleurs", indique Alain Made­leine-Per­drillat, directeur de la communication. S’agissant des expositions, aucune mesure concrète n’est avancée. Toutefois, le “cadrage” imposé depuis deux ans par Bercy reste en vigueur ; le déficit du budget expositions doit être ramené dans les trois ans à 15 millions de francs, contre 20 à 25 en moyenne les années passées.

Déficit vertigineux du secteur commercial
Les comptes de la RMN reposent en effet sur trois pôles essentiels et distincts : le budget des expositions, celui du "droit d’entrée" et les activités commerciales. Le budget du droit d’entrée dans les musées, excédentaire de 44,7 millions en 1996 en dépit de la contribution aux acquisitions et d’une fréquentation qui s’est parfois essoufflée, paraît plutôt en bonne santé. Celui-ci des expositions, structurellement déficitaire, n’a accusé en 1996 "qu’un" déficit de 16,4 millions de francs. Enfin, et là réside la clef du problème, le budget des activités commerciales a accusé l’an dernier un déficit vertigineux de 144,8 millions pour un chiffre d’affaires de 390 millions. Il est donc clair que de l’ordre devra être remis dans ce secteur. Près de la moitié de ce déficit serait dû à de la "cavalerie" comptable, c’est-à-dire au glissement d’opérations d’une année à l’autre depuis plusieurs exercices. En outre, le résultat d’exploitation est déficitaire de près de 50 millions pour un chiffre d’affaires de 390 millions (contre 114 seulement dix ans plus tôt). En somme, malgré une croissance extraordinaire, le développement d’un savoir-faire reconnu et des réussites incontestables, la RMN doit aujourd’hui prélever sur les recettes du droit d’entrée des musées afin de combler le déficit de ses activités commerciales, alors que la justification du développement de ces dernières était paradoxalement de dégager des fonds destinés d’une part, à financer les acquisitions d’œuvres pour les musées, et d’autre part, de maintenir les tarifs des musées et des expositions le plus bas possible ! Rue Étienne-Marcel comme à Bercy, on semble croire qu’il sera possible de corriger rapidement cette déviance. Nul doute que ce recentrage sur ses missions "régaliennes" imposera un autre train de mesures : coup de frein donné aux ouvertures de boutiques et au lancement de produits dérivés, et même fermeture de points de vente ou cessation d’activités insuffisamment rentables.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°42 du 29 août 1997, avec le titre suivant : La RMN engage un plan de redressement

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque