Mercredi 12 décembre 2018

La photographie s’affiche

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 3 novembre 2006 - 712 mots

Pour la 14e édition du Mois de la photo à Paris, une soixantaine d’événements sont organisésdans des espaces publics et privés. L’édition 2006 se penche sur la « page imprimée »

Thème de la 14e édition du Mois de la photo à Paris, la « page imprimée » met à l’honneur le livre, le magazine et l’affiche, comme « supports de diffusion privilégiés » du médium, explique Jean-Luc Monterosso, commissaire de la manifestation et directeur de la Maison européenne de la photographie (MEP). Au total plus de soixante événements sont organisés dans la capitale, afin d’évoquer l’histoire de la photographie à travers son contexte de création et de diffusion, et témoigner des multiples formes de publication, sans oublier les acteurs de la scène contemporaine.
Premier exemple d’événement tragique photographié en France, le soulèvement des communards à Paris au printemps 1871 est devenu un véritable mythe. Démonstration à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris qui dévoile pour la première fois quelques-unes des cinq cents plaques de verre saisissant sur le vif l’insurrection. Ce n’est que cinquante ans après cet épisode douloureux qu’il fut enfin possible d’imprimer les photographies en même temps que le texte. Quantité de magazines ont alors vu le jour, comme le célèbre hebdomadaire illustré VU, créé en 1928, auquel la MEP rend hommage. L’exposition montre comment se met en place un véritable système médiatique qui utilise la photographie comme outil d’information. « Le texte explique, la photo prouve », clamait-on alors ! Incroyable témoignage sur « l’ombre démente du nazisme », selon les mots de leur auteur, les clichés de Roman Vishniac hantent le Musée d’art et d’histoire du judaïsme qui présente une sélection de ses travaux réalisés dans l’Europe des années 1930. C’est à cette époque également que la photographie publicitaire prend son essor en France grâce aux progrès techniques d’impression. Une histoire plus légère donc, qu’a choisi de conter le Musée de la publicité avec des œuvres de Man Ray, François Kollar, Guy Bourdin, JeanLoup Sieff ou Jean-Paul Goude. La galerie Passage du Désir relate pour sa part cinquante ans de photojournalisme, de 1955 à 2000, à l’occasion du 50e anniversaire du World Press Photo, prix prestigieux consacrant les meilleurs reportages réalisés dans le monde entier. La Bibliothèque nationale de France met en exergue la photographie humaniste (1945-1968) à travers les figures de proue de ce mouvement, tels Doisneau, Ronis, Cartier-Bresson et Boubat, mais aussi Marcel Bovis, René-Jacques, Jean Dieuzaide (présent également à la galerie Berthet-Aittouarès), Sabine Weiss…

Des regards en mutation
L’édition 2006 du Mois de la photo offre aussi de nombreuses monographies consacrées à des artistes incontournables comme Man Ray (galerie Marion Meyer, jusqu’au 29 novembre), Henri Cartier-Bresson (Fondation Henri Cartier-Bresson, jusqu’au 22 décembre), Joel Meyerowitz, photographe new-yorkais, dont le Jeu de paume (site Sully) a retenu un ensemble datant de 1970 à 1980, ou du lauréat du Prix du livre photo suédois 2004, Nina Korhonen. Dans Anna, mémé américaine, cette photographe rend hommage à sa grand-mère, femme apparemment ordinaire qui s’affiche sans fausse pudeur, à 80 ans passés, sur les cimaises du Centre culturel suédois. La création contemporaine n’est pas en reste. Citons Catherine Poncin qui joue sur les perceptions de l’espace urbain à la galerie Les filles du calvaire (jusqu’au 22 décembre) ou les photographes de la Tendance Floue aux Frigos. Sans oublier les regards qu’a croisés Jean-Baptiste Huynh au Vietnam, au Japon ou en Éthiopie, à découvrir à l’École nationale supérieure des beaux-arts (Ensba). Cette année, le Mois de la photo dépasse les strictes frontières de la capitale avec « Mutations », une exposition organisée en deux volets à la MEP autour de la jeune création européenne dans le cadre du récent Mois européen de la photographie. L’idée est de dresser un panorama de la jeune création, de Paris à Moscou, de Berlin à Bratislava, en passant par Rome, Vienne ou le Luxembourg, et de s’interroger sur les mutations technologiques et artistiques de la photographie au XXIe siècle. Une belle programmation pour projeter la photographie vers le futur.

Mois de la photo

- Commissaire général : Jean-Luc Monterosso, directeur de la MEP - Commissaires délégués : Anne de Mondenard, historienne, Gabriel Bauret, auteur et critique, Peter Knapp, directeur artistique - Nombre de projets : 65 - Période : octobre 2006 à février 2007

- Mutations I, jusqu’au 31 décembre / « Regarder VU, magazine photographie 1928-1940 », jusqu’au 25 février, MEP, 5/7, rue de Fourcy, 75004, tél. 01 44 78 75 00. - Boubat, Doisneau, Ronis et les autres : la photographie humaniste (1945-1968), jusqu’au 28 janvier 2007, Bibliothèque nationale de France, Galerie photographie, 58, rue de Richelieu, 75002, tél. 01 53 79 81 12. - Une histoire de la photographie publicitaire en France de Man Ray à Jean-Paul Goude, du 8 novembre au 25 mars, Musée de la publicité. Les Arts décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001, tél. 01 44 55 57 50. - Le photojournalisme et la presse 1955-2005, du 15 novembre au 12 décembre, Galerie Passage du Désir, 85-87, rue du Faubourg Saint-Martin, 75010, tél. 01 56 41 39 95. - Roman Vishniac. Un monde disparu, du 22 novembre au 18 février, Musée d’art et d’histoire du judaïsme, 71, rue du Temple, 75003, Paris, tél. 01 53 01 86 53. - Les Parisiens du temps de la Commune, du 9 novembre au 4 février, B.H.V.P., 24, rue Pavée, 75004, tél. 01 44 59 29 40. - Joel Meyerowitz, jusqu’au 14 janvier, Jeu de paume – Site Sully, 62, rue Saint-Antoine, 75004, tél. 01 47 03 12 50 52. - Tendance Floue – Sommes-nous ?, du 8 au 25 novembre, Les Frigos, 19, rue des Frigos, 75013, tél. 01 48 58 90 60. - Ma mémé américaine 1993-1999, du 8 novembre au 14 janvier, Centre culturel suédois, 11, rue Payenne, 75003, tél. 01 44 78 80 20. - Jean-Baptiste Huynh, jusqu’au 14 janvier, École nationale supérieure des beaux-arts, 14, rue Bonaparte, 75006, tél. 01 47 03 50 73. sRetrouvez l’ensemble des manifestations sur le site de la MEP : www.mep-fr.org

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°246 du 3 novembre 2006, avec le titre suivant : La photographie s’affiche

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque