Mardi 11 décembre 2018

La mue du Musée d’arts nantais

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 13 décembre 2016 - 146 mots

NANTES - Après six ans de fermeture, le public découvrira le 23 juin un musée transfiguré.

Rebaptisé Musée d’arts de Nantes, le palais des beaux-arts de la Belle Époque est résolument entré dans le XXIe siècle. L’établissement, l’un des plus riches de l’Hexagone, a gagné 30 % de surface supplémentaire grâce à une élégante extension dédiée aux collections contemporaines et à l’excavation du sous-sol, qui a permis de créer un auditorium et des salles pédagogiques. Au total, plus de 88 millions d’euros ont été nécessaires pour rénover, mettre aux normes, agrandir, mais aussi restaurer les façades et les 3 500 m2 de verrières. Sans oublier les œuvres, puisque cent cinquante ont été choyées par les restaurateurs. Le nouveau parcours, repensé pour donner davantage à voir le caractère transatlantique de la collection et l’ampleur du fonds d’art actuel, présentera neuf cents œuvres, des primitifs italiens aux contemporains.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°697 du 1 janvier 2017, avec le titre suivant : La mue du Musée d’arts nantais

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque