Fondation

XXIe

La Fondation Giacometti change d’ère

L’heure est à l’apaisement judiciaire et au travail sur le rayonnement de l’artiste

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 16 juin 2015 - 571 mots

PARIS

PARIS - Tout un symbole. La Fondation Giacometti vient de quitter le Marais pour emménager dans les anciens locaux de l’Association Annette et Alberto Giacometti, un coin de paradis à deux pas de l’Odéon.

Catherine Grenier.© Fondation Giacometti.
Catherine Grenier
©Fondation Giacometti.

Cette installation marque la fin d’une longue dispute entre la Fondation et l’Association. Mais ce n’est pas le seul conflit qui prend fin. Les batailles judiciaires avec les ayants droit suisses sont également terminées. La Fondation a décidé de jouer l’apaisement.

Le mandat de Véronique Wiesinger, la première directrice de la Fondation depuis sa création en 2003 n’a pas été renouvelé et c’est l’ancienne directrice adjointe du Musée national d’art moderne, Catherine Grenier, qui est aux commandes depuis janvier 2014. La personnalité rugueuse de Véronique Wiesinger qui avait fait de la lutte contre la contrefaçon le fer de lance de l’action de la Fondation, commençait sérieusement à enfermer celle-ci dans une posture querelleuse, et pas simplement avec les marchands. Aujourd’hui, Olivier Le Grand, un banquier, président de la Fondation et Catherine Grenier veulent ouvrir une nouvelle feuille de route et notamment capitaliser sur la collection. Cette collection, inaliénable, est en effet le plus grand ensemble au monde d’œuvres de l’artiste, avec pas moins de 90 peintures, une centaine de bronzes, 370 plâtres et des milliers de dessins. Elle continue à s’enrichir, puisque la Fondation a acquis en février dernier chez Christie’s Londres un bronze de 1929, Homme (Apollon) pour 1 million d’euros.

La directrice des lieux veut augmenter la circulation des œuvres. Après Milan, Istanbul, Madrid, une partie de la collection sera exposée cet été à la Fondation Leclerc à Landernau, puis ce sera une confrontation avec Picasso au Musée Picasso (2016), puis à la Tate Modern en 2017.

Un Institut de recherche
Mais ce n’est pas suffisant pour le rayonnement de l’artiste. Un Institut Giacometti est à l’étude. S’il est impossible de l’installer dans l’atelier qu’occupa l’artiste pendant près de quarante ans dans le 14e arrondissement de Paris, trop petit et que les propriétaires privés ne veulent pas céder, la Fondation a en vue un local de 400 m² dans le quartier. Elle souhaiterait y reconstituer l’intérieur de l’atelier, car Annette avait pris soin de récupérer les traces laissées par son mari. Doté d’une bibliothèque sur la sculpture moderne et d’un cabinet d’art graphique, l’Institut ouvert au public sur rendez-vous serait surtout une plateforme pour les chercheurs.

Tout cela coûte cher, mais la Fondation n’est pas démunie de ressources. Son budget de 2,5 millions d’euros par an, qui permet d’employer une équipe de douze personnes, est financé par les droits sur l’image, les recettes tirées des expositions et bien entendu les expertises. Titulaire du droit moral de Giacometti et ayant réussi à s’imposer comme seul pourvoyeur de certificats, elle en tire une part substantielle de ses revenus. Reste que cela n’est rien à côté de la revente des tirages en sa possession assurée par les galeries Gagosian et Mennour. Et avec les records en ventes publiques, ces éditions valent toujours plus cher. « Je ne souhaite vendre cette partie aliénable de la collection que pour financer des acquisitions, pas pour le fonctionnement », indique cependant Catherine Grenier. Le combat contre les contrefaçons n’est pas pour autant terminé, car tous les jours de nouveaux fronts apparaissent. Si les faussaires de luxe sévissent toujours dans le circuit traditionnel, une simple requête sur eBay montre que de nombreux escrocs écoulent de pauvres tirages profitant de la naïveté d’acheteurs néophytes.

Légende photo

Catherine Grenier. © Fondation Giacometti.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°438 du 19 juin 2015, avec le titre suivant : La Fondation Giacometti change d’ère

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque