Dimanche 23 février 2020

La Cour des comptes alerte sur la situation de l’archéologie préventive

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 18 février 2016 - 149 mots

PARIS - Vert, jaune rouge. L’archéologie préventive est classée en « alerte » dans le suivi de ses recommandations que la Cour des comptes a communiqué le 10 février en accompagnement de son rapport public annuel.

La Cour pointe la trop faible compétitivité du secteur concurrentiel de l’Inrap – les fouilles préventives –, en raison d’un prix supérieur à ses concurrents et de coûts trop élevés. Les agents de la filière scientifique ne seraient pas suffisamment sur le terrain et leur régime indemnitaire et de frais de déplacement n’est pas adapté. Le manque d’outils de prévision d’activité a abouti à ce que l’Inrap poursuive son embauche alors que les fouilles ont diminué en 2012 et 2013 en raison de la crise économique qui affecte les grands travaux ou projets immobiliers. La part de marché de l’Inrap est ainsi passée de 56,7 % en 2010 à 48 % en 2013.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°451 du 19 février 2016, avec le titre suivant : La Cour des comptes alerte sur la situation de l’archéologie préventive

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque