Dimanche 22 juillet 2018

SNA

La Biennale des Antiquaires au rapport

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 1 décembre 2006 - 320 mots

Le Syndicat national des antiquaires repense sa stratégie.

PARIS - Quels sont l’image et le positionnement de la Biennale des Antiquaires dans le paysage mondial des foires et salons ? Un rapport d’analyse stratégique (1), commandé par le Syndicat National des Antiquaires (SNA) en début d’année 2006 et remis à ses membres fin novembre, met en lumière les points forts et les faiblesses de ce grand rendez-vous international.
Le rapport fait apparaître le caractère biennal comme l’un des atouts du salon. D’après lui, ce rythme crée de l’exceptionnel, de la rareté, tandis qu’une actualité annuelle est garantie par le Salon du Collectionneur pendant les années « non-Biennale ». En revanche, le rapport préconise « une hausse du nombre d’exposants » (111 exposants en 2006, deux fois moins qu’à Tefaf Maastricht) : « Le véritable luxe est d’être assez nombreux pour dépasser une taille critique mais rester très exclusif ». L’enquête souligne aussi un « espace disponible d’exposition relativement modeste » (4 300 m2 pour les stands au Grand Palais), une durée d’exposition « souvent jugée comme trop longue » (des nocturnes jusqu’à 23h tous les jours) et le coût élevé de la location au mètre carré (cinq fois plus cher qu’à Tefaf). « La participation à une biennale représente un investissement lourd et considéré comme un handicap » qui, même s’il est amorti sur deux ans, conduit certains galeristes à limiter leur budget de décoration, en contradiction avec le positionnement haut de gamme du salon. Enfin, il est noté « l’absence d’un programme VIP important », en décalage avec les pratiques observées dans des salons de moins grand standing. « Ce rapport va engendrer des discussions au sein du syndicat et, dès janvier 2007, aboutir à un certain nombre de réformes structurelles tant sur le plan organisationnel qu’en termes d’image et de communication », nous a déclaré Christian Deydier,
le président du SNA.

(1) réalisé par la consultante Anaïs Aguerre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°248 du 1 décembre 2006, avec le titre suivant : La Biennale des Antiquaires au rapport

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque