Kaucyila Brooke privée de Biennale

BUCAREST - L’ouverture de la quatrième édition de la Biennale internationale d’art contemporain de Bucarest, le 21 mai, a été marquée par la censure d’une œuvre jugée « pornographique » par le Musée national de géologie.

Le musée a catégoriquement refusé de présenter le Tit for Twat : Can We Talk ? de l’Américaine Kaucyila Brooke. Pour les organisateurs de la Biennale, il s’agit d’« une violation flagrante du droit à la liberté d’expression ». Près de 40 artistes internationaux participent à la Biennale organisée jusqu’au 25 juillet dans la capitale roumaine.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°326 du 28 mai 2010, avec le titre suivant : Kaucyila Brooke privée de Biennale

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque