Dimanche 27 septembre 2020

Johan Creten à Pommard

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 25 août 2016 - 387 mots

POMMARD - Johan Creten aime l’histoire. La grande, celle de l’art, qu’il racontait les week-ends à un public adulte pour financer ses études. Et puis les autres, les petites, qu’il goûte à faire entendre comme on déguste un bon vin, lentement, avec préciosité.

Celle du collectionneur peu content d’avoir acquis deux coqs (alors qu’il pensait avoir acheté un mâle et une femelle) est l’une de ses fameuses anecdotes. Celle de sa première – mais rare, puisqu’il ne boit pas – expérience en vin (un château Talbot, débouché à l’occasion de sa première exposition en 1986) est certes moins savoureuse, mais elle fait sens au moment où l’artiste expose au domaine du château de Pommard, en Bourgogne. Car c’est à lui que revient d’inaugurer la programmation artistique du domaine viticole, propriété de l’Américain Michael Baum. L’exposition, d’une dizaine de pièces disséminées dans la galerie et les jardins, est d’une juste dimension. Elle permet de prendre le temps, d’abord de goûter aux œuvres de Creten, de les faire tourner devant ses yeux, d’en humer les séduisantes rondeurs et la noblesse de la robe – la céramique et le bronze –, avant de mesurer en bouche la force d’un travail engagé, politique, sinon grinçant. Car il n’est pas seulement question de rendre hommage à la terre à Pommard, mais d’homosexualité, de racisme, de montée des extrémismes. Il y a du corps chez Creten, chez qui les fleurs ont figure de vulve, et les dattes, de gonades. Et, quand il salue Palissy, c’est moins au céramiste qu’il songe qu’à l’homme qui a travaillé sur les métamorphoses. « Bravo, c’est magnifique », a écrit agnès b., passée par hasard au domaine, dans le livre d’or. Et plus encore…

Dates

1963 : Naissance à Saint-Truiden (Belgique)

1986 : Académie des beaux-arts de Gand

1988 : Atelier de sculpture aux Beaux-Arts de Paris

1993-1994 : Résidence à la Villa Arson (Nice)

2004 -2007 : Intègre la nouvelle résidence d’artistes à la Manufacture nationale de Sèvres

2005 : Premier artiste belge vivant invité au Louvre (« Contrepoint. De l’objet d’art à la sculpture – Porcelaines contemporaines »)

2015-2016 : Exposition « Ceramix, de Rodin à Schütte »

2016 : Exposition s « Terre fertile/Terre fébrile », jusqu’au 20 novembre, au château de Pommard, et « La traversée », à l’automne, au Centre régional d’art contemporain, Sète

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°693 du 1 septembre 2016, avec le titre suivant : Johan Creten à Pommard

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque