Mardi 18 décembre 2018

architecte

Jan Kovac rêve d’igloos numériques

L'ŒIL

Le 1 février 2001 - 606 mots

Depuis plusieurs années, l’informatique a fait révolution dans les agences, dans les mœurs du praticien et de l’usager. Une avant-garde est née, jetant une nouvelle expérience de l’espace et du territoire fluides. Dans la relève qui s’est esquissée, de nombreuses postures ont surpris ou dévié les observateurs. Certains ont joué de la forme, d’autres d’une neuro-physiologie et d’une anthropométrie postmoderne de l’espace ou des processus de production industrielle digitalisée. Au sein de cette architecture émergente et expérimentale, Jan Kovac est un architecte prospectant d’autres pistes. En 1995, il avait proposé une prothèse « techno-paysagère » immatériellement greffée à la Maison de Malaparte à Capri ; en 1999, avec Ammar Eloueini (L’Œil n°520), une salle de concert à Sarajevo explorant le potentiel topologique de la « pelure d’oignon » (avec sept épaisseurs de façades).
La même année, un séjour au Japon le conduit à concevoir une étrange usine de plastique, nuage d’argent (Silver Cloud). Passionné d’art contemporain, il souhaiterait proposer à des artistes comme Mariko Mori, Matthew Barney, Michel Blazy, Anish Kapoor ou James Turrell d’intervenir sur la matière de sa prochaine entreprise : une exposition d’« igloos numériques » en réseau entre Londres, Paris, Saint-Pétersbourg et le Pays de Neige (Yuki Guni) d’Hokkaido en passant par la Scandinavie. Ce que, à l’instar de la Banane Bleue (zone d’intense activité économique européenne s’étirant de la Hollande à l’Italie), il appelle la White Banana. Mais que veut-il montrer ? « Depuis peu, j’explore les principes d’exposition de l’architecture. Ils relèvent bien souvent de la gageure : on ne peut pas  exposer le bâtiment original. Or, les conventions et modes de représentations de l’architecture (plans, coupes, élévation, mais aussi les animations en images de synthèse) relèvent pour le public de l’illisibilité, de la frustration ou du gadget. Restent les maquettes et les installations, dans lesquelles, à l’instar de ce qu’écrivait Claude Lévi-Strauss à propos des vertus du “ modèle réduit ”, notre esprit peut se projeter. C’est ce que j’expérimente dans l’idée anthropométrique de “ semi-vraies grandeurs ” : plus petit qu’un vrai bâtiment et plus grand qu’une maquette, pour que le spectateur puisse y “ entrer ” ».
Ceci expliquerait en partie l’igloo. « Il permet de susciter la curiosité du grand public : Tiens, une exposition d’igloos, conçue par des architectes des quatre coins du monde via Internet ? Ensuite, la glace est un matériau simple et économique qui permet d’illustrer ce que l’on nomme “ l’architecture liquide ”. Elle se moule ou se sculpte très facilement et imite les images de synthèse issues des logiciels d’effets spéciaux. Enfin, cette transparence massive, froide et éphémère, susceptible d’être colorée dans la masse et rétro-éclairée de nuit, procure une sensation de magie. C’est féérique ! » L’homme sait de quoi il parle. Originaire d’Europe de l’Est, il s’est penché sur l’architecture blanche et silencieuse de l’architecte américain originaire des pays baltes, John Hejduk. Actuellement, il s’intéresse au mouvement de Bruno Taut et du poète Paul Scheerbart, fondateurs de la Gläserne Kette (La Chaîne de Verre) après la Première Guerre mondiale, avant-garde focalisant sur la beauté des sommets enneigés à l’instar de la Montagne magique, publiée en 1924 par Thomas Mann. Alpine, cette Glas Architektur confondra glace, neige, verre et pureté, conduisant aux premières glass houses de l’architecture moderne. Du coup, une Nouvelle Vague est en cours en Suisse avec François Roche et Philippe Rahm (L’Œil n°517), mais aussi en Laponie pour la saison 2001 avec un hôtel-igloo, ultime ice cube en cette année d’Odyssée de l’Espace. Par le « tact touchant » du digital de Jan Kovac, c’est au fond à un réenchantement du monde sensible que nous assistons.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°523 du 1 février 2001, avec le titre suivant : Jan Kovac rêve d’igloos numériques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque