Mercredi 19 décembre 2018

Importante donation au Musée d’Art moderne de New York

Trois autres musées bénéficient également de la donation Schoenborn

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 février 1997 - 240 mots

Le Museum of Modern Art a enrichi ses collections d’une quarantaine d’œuvres grâce à la donation Florene May Schoenborn, administratrice et bienfaitrice du Musée, disparue en 1994.

NEW YORK. Parmi les œuvres données au musée figurent trois Matisse de 1914 et 1915 (déjà en dépôt au MoMA et exposés en 1992 dans la rétrospective consacrée au peintre français), un dessin de Léger (La ville, 1919), un bronze de Giacometti (Figure en pied, 1949) et une toile de Bonnard (Nu dans la salle de bain, 1932). Grâce aux excellents rapports qu’entretenaient le directeur émérite du MoMA, William Rubin, et Florene May Schoenborn, la donation comprend plusieurs œuvres de Picasso, dont Femme se coiffant (1906), considérée comme une œuvre maîtresse de la période espagnole, et la Femme aux poires (1909) peinte à Horta de Hebro, témoignage de l’évolution du peintre vers le Cubisme. De nombreuses toiles de la donation ont été exposées au MoMA en 1965, à l’occasion de l’exposition "L’école de Paris dans les toiles de la collection Florene May Schoenborn et Samuel A. Marx". Ce dernier, architecte à Chicago, a été le second mari de la collectionneuse jusqu’à sa mort en 1964. Le MoMA n’est cependant pas le seul musée américain à tirer profit de l’héritage Schoenborn. Le Metropolitan Museum a reçu un ensemble d’environ quatre-vingts peintures et sculptures, tandis que l’Art Institute de Chicago et le Saint Louis Art Museum bénéficient également de nombreuses pièces issues de la collection.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°33 du 1 février 1997, avec le titre suivant : Importante donation au Musée d’Art moderne de New York

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque