Dimanche 16 décembre 2018

Images nouvelles

Le Centre national de la photographie s’agrandit

Par Olivier Michelon · Le Journal des Arts

Le 8 septembre 2000 - 574 mots

Installé depuis cinq ans dans l’hôtel Salomon de Rothschild, le Centre national de la photographie (Cnp) inaugure de nouvelles salles, dont une librairie et un espace, l’Atelier, consacré à la création contemporaine.

PARIS - Avec l’inauguration simultanée de la rétrospective Nobuyoshi Araki, et de l’exposition Nicolas Moulin, aperçu des voyages extraterrestres entrepris par le jeune Français sur la triste base de la réalité urbaine, le Centre national de la photographie (Cnp) affiche dès la rentrée la vocation de ses nouveaux espaces. “En plus des salles d’expositions habituelles, il s’agit aujourd’hui d’utiliser un lieu annexe pour des projets plus légers et expérimentaux, plus courts, explique Régis Durand, son directeur. En octobre, Élisabeth Ballet y proposera des vidéos, puis il y aura une exposition de la Jeune Photographie de mode, venant du Festival de Hyères. Mais je souhaite une programmation à courte échéance pour conserver une disponibilité.” D’un coût total de 2,5 millions de francs hors taxes, financés par le ministère de la Culture et la Fondation nationale des arts graphiques et plastiques – propriétaire de l’hôtel Salomon de Rothschild et bailleur du Cnp – les travaux menés ces derniers mois apportent aujourd’hui à l’institution plus de 350 m2 supplémentaires, divisés en deux lieux : un nouvel accueil (regroupant la billetterie, une librairie et un café au mobilier signé Philippe Starck) situé à droite du hall de l’hôtel, et l’Atelier, à gauche de la cour. Indépendantes mais reliées au bâtiment principal par un escalier, ces trois salles sur deux niveaux offrent 150 m2 à la création contemporaine dont la présentation sera soutenue par le groupe NSMVie/ABN AMRO. Réalisé par Rudy Ricciotti, auteur du réaménagement récent, à Avignon, de l’hôtel de Caumont pour abriter la collection Lambert (lire le JdA n°110, du 25 août), la rénovation des locaux a obéi aux impératifs de modestie financière. Parlant de “microchirurgie” et d’“acupuncture” pour qualifier son intervention, l’architecte a laissé apparente la division visible entre espaces nobles et dépendances domestiques, “la correspondance entre la disjonction spatiale et la disjonction sociale, le piano nobile et le senza nobile. Mais le but principal était d’offrir à moindre coût de nouveaux espaces et d’intervenir contre le hooliganisme architectural du propriétaire”.

“Avec la réouverture récente de Beaubourg et l’inauguration future du Centre de la jeune création au palais de Tokyo tout proche, l’année 2000-2001 sera une année de transition”, estime Régis Durand. Porté par ce dernier vers une réflexion sur l’image, au-delà du médium photographique, le Cnp est devenu plus proche de ces lieux que de la Maison européenne de la photographie et de l’hôtel de Sully. “Je n’ai pas envie de m’éloigner de la photographie, mais de proposer des œuvres d’artistes qui élargissent ce domaine”, poursuit-il. Ainsi, en décembre, “Bruit de fond”, exposition proposée par le critique François Piron, mènera une réflexion sur le thème de l’image comme document autour d’œuvres de Félix Gonzalez-Torrès, Gianni Motti ou encore Martha Rosler. Aujourd’hui doté d’une cabine de projection, le Cnp envisage aussi de développer une programmation de cinéma “expérimental”, alternant repères historiques et prospectives. En 2001, Jean-Marie Straub et Danielle Huillet devraient mener la lutte des classes dans le VIIIe arrondissement, projection de leur révo-lutionnaire Trop tôt, trop tard à l’appui.

- NOBUYOSHI ARAKI, du 13 septembre au 27 novembre, et NICOLAS MOULIN, du 13 septembre au 12 octobre, Centre national de la photographie, 11 rue Berryer, 75018 Paris, tlj sauf le mardi de 12h à 19h, tél. 01 53 76 12 32, tlj www.cnp-photographie.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°110 du 8 septembre 2000, avec le titre suivant : Images nouvelles

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque