Vendredi 23 février 2018

Il n’y a pas photo

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 11 décembre 2007

La parution d’un nouveau volume dans la collection « L’art et les grandes civilisations » chez Citadelles & Mazenod est toujours en soi un événement. Poursuivant son exploration de la création la plus contemporaine, la série s’enrichit aujourd’hui d’un nouvel opus avec L’Art de la photographie, comptant plus de 600 pages. D’emblée, le titre de l’ouvrage semble indiquer les intentions des auteurs, à savoir un exposé sur la photographie en tant qu’outil plutôt qu’une exploration de sa dimension artistique proprement dite. La place qu’occupent dans la succession des chapitres la pratique amateur ou l’usage scientifique du médium est révélatrice. En introduction, André Gunthert et Michel Poivert, qui ont dirigé cette somme, soulignent que « l’histoire de la photographie qu’[ils ont] choisie n’est pas une histoire générale du médium, mais une histoire réfractée du point de vue de l’art et de la culture ». Il s’agit en effet ici de proposer un point de vue original sur la photographie et non un manuel retraçant l’histoire de cet art.

L’Art de la photographie, des origines à nos jours, sous la direction d’André Gunthert et Michel Poivert, éd. Citadelles & Mazenod, coll. « L’art et les grandes civilisations », 2007, 620 p., 199 euros, ISBN 978-2-85-088440-5.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°271 du 14 décembre 2007, avec le titre suivant : Il n’y a pas photo

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque