Samedi 14 décembre 2019

Artiste

Henri Landier : le maître des ombres

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 25 janvier 2012 - 323 mots

Dans son atelier-galerie au pied de la butte Montmartre, visiteurs anonymes et amis se succèdent l’après-midi. Henri Landier ne se soustrait à aucune conversation. Le temps de l’exposition rythme la vie de l’atelier, reléguant à plus tard peintures et gravures, du moins en partie, comme l’indique l’odeur d’encre fraîche de sa première presse.

Depuis 1975, il en va ainsi, ce fut un choix lorsqu’il découvrit à deux pas de chez lui cet atelier d’artisan, signe d’une liberté enfin conquise. Mai et juin prochain énonceront à cet égard une exposition rétrospective 1975-2000 et l’édition du tome II du Peintre rebelle de Jean-Pierre Guicciardi consacré à ces dernières décennies aussi prolixes en dessins, peintures et gravures que le fut la période 1952-1975 de ce « maître des ombres qui souffrent », comme Pierre Mac Orlan le définissait.

Car derrière les pastels de Prague, de Venise et les paysages aux couleurs vives de la Provence, du Lido ou de ses portraits et autoportraits, ce fils d’orfèvre qui ne voulut pas suivre la voie du père, mais qui hérita enfant de sa prédisposition pour le dessin, coexiste une œuvre d’une grande mélancolie, d’atmosphères sombres, qui révèle l’autre visage de cet artiste résolu dès l’âge de 17 ans à être peintre et graveur. Au point de couper les ponts avec sa famille et de vivre de peu pendant longtemps dans ce quartier de Montmartre où il trouva refuge et où, aujourd’hui, il confie ses traversées de Paris la nuit avec Antoine Blondin, ses conversations avec Pierre Mac Orlan et son rêve d’entamer l’illustration de la deuxième partie du Faust de Goethe !

Biographie

1935 
Naissance à Paris.

1952 
Peint ses premières toiles.

1954-1959 
Marin, il fait le tour du monde.

1965 
Découvre la Provence.

1967 
Chansons de la vieille lanterne de Pierre Marc Orlan illustrées de 44 bois gravés.

1975 
Création de l’Atelier Lepic.

1997 
Clôt après 25 ans le Faust de Goethe.

2012 
Rétrospective en mai et juin de la période 1975-2000.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°643 du 1 février 2012, avec le titre suivant : Henri Landier : le maître des ombres

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque